Energy Challenge

09 août 2019 11:06; Act: 09.08.2019 11:10 Print

5 conseils pour produire moins de déchets

En Suisse, 3 milliards de francs sont dépensés chaque année pour l'élimination des ordures. Voici comment réduire leur production.

storybild

(Photo: Keystone/Jean-Christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

En raison du niveau de vie élevé, la Suisse possède l'un des taux de déchets municipaux les plus importants au monde. Selon l'Office fédéral de l'environnement, les Suisses en produisent plus de 700 kilos par personne et par an.

Sondage
Combien de temps cela prend-t-il chez toi pour remplir un sac d’ordures de 35 litres?

Trente usines d'incinération d’ordures ménagères détruisent au total environ 4 millions de tonnes de déchets dans toute la Suisse, dont 3 millions de tonnes de déchets municipaux et 1 million de tonnes provenant de l'industrie et du commerce ainsi que des pays voisins.

Tant la fabrication des produits, que l'élimination des déchets ont des effets écologiques et économiques. Outre la consommation de matières premières rares, les coûts pour éliminer toutes ces ordures – comprenant les infrastructures nécessaires – sont très élevés. Le traitement des déchets coûte à la Suisse plus de 3 milliards de francs par an. Le littering – le fait de laisser traîner ou jeter négligemment des détritus par terre – est un phénomène de plus en plus fréquent, qui implique des dépenses supplémentaires pour leur élimination et engendre des coûts d'environ 200 millions de francs par an.

Voici 5 conseils pratiques pour vous aider, en tant que consommateurs privés, à produire moins de déchets.

Évitez les emballages jetables: la réduction des déchets débute au moment de l’achat. Beaucoup d'aliments sont emballés en double ou même en triple. Dans de nombreux magasins cependant, il existe des alternatives aux emballages jetables. Les légumes ou les fines herbes, par exemple, sont également disponibles en vrac, tandis que les yaourts, l'huile, le vinaigre et les sauces comme le ketchup, la moutarde ou les pestos peuvent également être achetés dans des récipients en verre recyclables. Lors de l'achat de fruits et légumes, il est facile d'éviter les sacs en plastique supplémentaires, car les produits sont déjà emballés dans leur enveloppe naturelle et, dans la plupart des cas, ils sont lavés à la maison. Pour les mouchoirs, optez pour les boîtes en carton au lieu des paquets individuels. Les courses peuvent être ramenées à la maison dans un sac en papier, en tissu ou en jute réutilisable.

Apportez votre vaisselle: que ce soit pour prendre un café matinal, un déjeuner ou un goûter, le fait d’apporter avec vous des tasses, assiettes, bols et couverts réutilisables permet de réduire considérablement la consommation de plastique. Désormais de nombreux cafés, boulangeries ou stands de vente à emporter vendent des tasses, récipients ou couverts réutilisables et accordent des remises sur l'assortiment lorsque les clients les font remplir.

Évitez le gaspillage de nourriture: jusqu’à un tiers des aliments produits en Suisse est perdu ou gaspillé avant même d'arriver à l’assiette. Cela correspond à quelque 2 millions de tonnes d’aliments par an. Le gaspillage alimentaire a des effets considérables sur l'environnement. La production d’aliments engendre 30% de la pollution environnementale dans le monde. Si nous jetons des aliments irréprochables aux ordures, des ressources rares, comme l’eau, les sols et les sources d’énergies fossiles sont inutilement polluées ou consommées en vain. On achète souvent trop dans les pays industrialisés. C'est pourquoi, avant de faire les courses hebdomadaires, il faut se demander combien de personnes vont manger à la maison dans la semaine à venir, combien de fois, ce qu’il y a actuellement dans le frigo et comment compléter les aliments déjà achetés avec des produits frais. Des plans de menu pour établir des listes de commissions vous aident à faire des achats plus conscients. Si trop de produits frais ont été achetés malgré une bonne anticipation, beaucoup d'entre eux peuvent être congelés sans problème. En outre, les denrées alimentaires ne devraient pas être évaluées uniquement en fonction de la date de péremption. Il est préférable d'examiner de près le produit, de le sentir et de le toucher. Les aliments peuvent souvent être consommés après la date de péremption sans risque pour la santé ou perte de goût. De nombreuses soupes peuvent être préparées à partir des restes. Le partage des aliments est une alternative à la mise en conserve, à la congélation et à la réutilisation des restes. Dans de nombreuses villes, il existe aujourd'hui des initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui consistent à échanger ou à distribuer de la nourriture.

Boire l'eau du robinet: l'eau en bouteilles PET n'est pas plus saine que l'eau du robinet. Eviter de consommer de l'eau minérale ou des sodas en bouteilles PET permet d'économiser de l'énergie et de réduire la quantité de déchets. L'eau devrait être consommée – sans paille en plastique – directement dans une bouteille en verre ou une gourde recyclable.

Achats durables: de nombreux consommateurs achètent des produits qui ont une courte durée de vie, tels que des vêtements fabriqués au Bangladesh dans des conditions inhumaines, des appareils électriques ou meubles bon marché. Comme le prix bas à l’achat implique que la revente, l'échange ou la réparation ne semblent pas rentables, de nombreux biens de consommation sont éliminés prématurément. Il est utile de passer plus de temps à comparer les produits et mettre un peu plus d’argent si nécessaire pour l'achat de biens durables. Cela fait sens du point de vue de la réduction de la quantité de déchets et permet aussi de faire des économies sur le budget du ménage à long terme.

(sts)

Les commentaires les plus populaires

  • Baladin09 le 09.08.2019 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui qui produit ?

    et si on donnait des conseils aux industriels ??

  • ci le 09.08.2019 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    visme

    C'est pas seulement dû au niveau de vie élevé, mais aussi et surtout ,une éducation et un respect de la nature et des gens.Aussi la voirie,les centres de déchets,font que chacun participe via un coût certain et non négligeable au porte-monnaie.N'empêche pas les littering...et le je m'enfoutisme qui lui nous coûte 200 millions de plus.Obliger tous les Chefs d'Etat du MONDE de créer des infrastructures à l'élimination des déchets.

  • Jean Nemar le 09.08.2019 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Plastique

    Commencer à recycler le plastique serait une bonne idée non ? Actuellement, probablement tout est brûlé (j'ai des doutes pour le PET, même s'il est collecté à côté)

Les derniers commentaires

  • Dechetterie A Domicile By Www.ExpressLoc le 15.08.2019 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Penser à l'écologie et l'environnement

    Pour vos déchets nous venons les chercher directement chez vous Penser à la déchetterie à domicile par www.ExpressLocation.ch Rendez nous visite pour tout les détails

  • benji le 15.08.2019 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mange tout

    Mangez vos déchets

  • Alexandre le 15.08.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    6 ème conseil

    6eme conseil on bois pas on mange pas on ne sort plus et on arête de vivre. Arêter de prendre pour des truffes les emballage tout beau pleins de couleur avec beaucoup de plastique qui polue merci l'industrie. Les gobelet en PET qui ne sont pas repris avec les bouteilles en PET car c'est pas le même PET. Les médicaments que l'on ne peut pas acheté à l'unité bref MERCI l'industrie et leurs argent et nous en bas de l'échelle on nous fait culpabiliser pffff

    • Lulu le 15.08.2019 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Alexandre

      T as tellement raison... désormais pour manger hors de chez moi je vais ramener mon service en porcelaine avec ma soupe dedans et tout ça dans mon sac à dos... pffff une « bonne » salade de pâtes Denner et un sandwich feront l'affaire..!

  • Pluche le 15.08.2019 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout n'est pas négatif...

    Ce que l'on passe sous silence... c'est que l'énergie et la chaleur produite par les ordures, est la plus part du temps récupérée et réinjectée dans le système , donc tout n'est pas négatif... Le verre et le papier sont aussi récupérés depuis des lustres, et représentent une "certaine valeur monétaire"

    • Dann le 17.08.2019 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pluche

      Parfaitement. Il y a longtemps que les déchèteries produisent du chauffage à distance. Donc rien n'est perdu. Le problème, c'est qu'il est plus facile d'enseigner l'algèbre à un tronc d'arbre que de faire comprendre cela à tous ces faux écolos du dimanche. Peut-être que sans moquette.. ils pourraient se rendre compte. Bien à vous et excellente réflexion.

  • justin bridou le 14.08.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    ouais alors

    alors quoi,qu'est-ce on fait des papiers plastifiés et plastiques ? on les mets où direct dans la poubelle,mais cela prend une de ces place.dans la poubelles.et c'est ce qui pollue le plus! alors qui peut répondre. merci....

    • Blabla le 15.08.2019 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @justin bridou

      La Migros , la Coop , lidle, Aldi, eux pourront vous répondre....