Energy Challenge

27 août 2018 16:19; Act: 29.08.2018 15:40 Print

Ce qui fait gonfler votre facture d’électricité

par Stephanie Sigrist - Négligence et incertitude dans la gestion de l’électricité coûtent cher aux ménages. Voici ce que vous pouvez faire.

Voir le diaporama en grand »
En 2017, selon Statista, les ménages ont consacré en moyenne 905 francs à lélectricité. Les astuces suivantes permettent de faire baisser leurs coûts délectricité. 20 à 50% du bilan thermique dun ménage moyen est consacré à la production deau chaude. Se laver les mains à leau froide, prendre une douche plutôt quun bain, ne pas laisser couler leau lorsquon se brosse les dents sont autant de façons de réduire la consommation de la ressource précieuse quest leau et de réduire les coûts de lélectricité. Dans les ménages, leau chauffée dans un chauffe-eau électrique représente plus de la moitié de la consommation délectricité. «Un robinet qui fuit peut donc rapidement faire doubler le montant de la facture délectricité à lui seul», met en garde M. Pikali, alias Dr. Energy. Bien souvent, les lessives modernes permettent de laver les vêtements à 30 °C lorsquils sont peu ou moyennement sales. Ainsi, laver à basse température permet déconomiser jusquà 70% délectricité par rapport à un lavage à 90° C et 20% par rapport à un lavage à 40° C. La consommation moyenne délectricité dun sèche-linge âgé de dix ans est denviron 4,1 kilowattheures par cycle. Pour 160 cycles par an et un prix de lélectricité de 20,4 centimes par kilowattheure en moyenne, il en résulte des coûts délectricité supérieurs à 130 francs par an. Un appareil moderne de classe énergétique A+++ ne coûte quant à lui que 47 francs environ par an. Lorsquil fait beau, le linge propre peut sécher en plein air, ce qui est gratuit. Il est facile dillustrer la consommation dénergie des différentes méthodes de cuisson en calculant et en comparant lénergie nécessaire pour faire bouillir un litre deau. La bouilloire électrique est de loin la méthode la plus écologique, la plus rapide et la moins coûteuse. Faire bouillir de leau dans de vieilles casseroles sans couvercle, voilà ce qui consomme le plus dénergie. Faire la vaisselle dans le lave-vaisselle consomme nettement moins dénergie que si vous la faites à la main, sous un filet deau chaude. Un lave-vaisselle actuel de catégorie énergétique A+++ consomme ainsi entre sept et dix litres deau chaude et 0,7 à 0,9 kWh délectricité pour un cycle. Les différentes températures réglées à lintérieur des compartiments influencent la consommation dénergie des appareils de réfrigération. Ainsi, une température intérieure réglée à 4 degrés au lieu de 6 augmente la consommation délectricité de 10%. En Suisse, conformément aux directives européennes, certains appareils électriques doivent être munis dune étiquette énergétique. Celle-ci fournit des informations sur la consommation dénergie de lappareil. En fonction de leur catégorie defficacité, il est possible déconomiser beaucoup dénergie avec des appareils énergétiquement efficaces. Les ampoules à incandescence classiques sont de véritables dévoreuses dénergie, sachant que leur rendement est dà peine 5%. Les 95% restants se dispersent sous forme de chaleur dans lenvironnement. Les lampes à LED utilisent nettement moins délectricité que leurs prédécesseurs et ont une durée de vie quasiment infinie. Quand vous partez en vacances, vous pouvez aussi accorder une pause à vos appareils et tous les débrancher systématiquement: téléviseur, lecteur DVD, chaîne hi-fi, téléphone, micro-ondes, machine à café, ordinateur, modem ou routeur. Selon Dr. Energy, les coûts délectricité pour des appareils en veille pendant deux semaines de vacances oscillent en effet entre 30 et 40 francs.

Une faute?

Le transport, l’économie – constituée de l’industrie et des services – ainsi que les ménages consomment chacun, selon SuisseEnergie, près d’un tiers de l’énergie finale en Suisse. Selon le portail de statistiques Statista, les ménages consacrent chaque année près de 900 francs à l’électricité; ils ont dépensé 905 francs en 2017 et les extrapolations pour 2018 font état de coûts moyens d’électricité de 918 francs par ménage. En moyenne sur toute la Suisse, un kilowattheure de courant coûte 20,4 centimes. Voici les actes du quotidien qui augmentent inutilement la facture d’électricité.

De longues douches ou de longs bains: l’économie de l’eau est un sujet controversé en Suisse, considérée comme un véritable château d’eau tant cette ressource y est abondante à la plupart des saisons. «Il faut faire une distinction entre l’eau froide et l’eau chaude. L’eau chaude contient une quantité d’énergie considérable, et il existe des moyens simples de réaliser d’importantes économies d’énergie et de coûts énergétiques, sans renoncer à son confort», explique Jules Pikali, alias Dr. Energy. 20 à 50% du bilan thermique d’un ménage moyen est consacré à la production d’eau chaude. «La production d’eau chaude par un chauffe-eau électrique représente plus de la moitié de la consommation d’énergie d’un ménage», explique M. Pikali. Se laver les mains à l’eau froide, ne pas laisser couler l’eau pendant qu’on se lave les dents et prendre une douche rapide au lieu d’un bain réduit la consommation de la ressource précieuse qu’est l’eau et diminue les coûts de l’électricité.

Ne pas réparer immédiatement les robinets qui gouttent: dans les ménages, l’eau chauffée dans un chauffe-eau électrique représente plus de la moitié de la consommation d’électricité. «Un robinet qui fuit peut donc rapidement faire doubler le montant de la facture d’électricité à lui seul», met en garde M. Pikali. Le thermostat du chauffe-eau doit lui aussi faire l’objet d’une vérification régulière. Son réglage optimal est de 60° C; une température supérieure accroît les pertes de chaleur, et donc la consommation électrique. A une température inférieure, il existe par contre un risque de prolifération de légionelles.

Laver le linge à température trop élevée: les quelque deux millions de machines à laver des ménages suisses dédient une majeure partie de l’énergie consommée au chauffage de l’eau; selon la source, il peut s’agir de jusqu’à deux tiers de l’énergie totale d’un cycle. Bien souvent, les lessives modernes permettent de laver les vêtements à 30 °C lorsqu’ils sont peu ou moyennement sales. Les basses températures ménagent en outre les tissus. Un lavage en machine à 30 °C permet d’économiser jusqu’à 70% d’électricité par rapport à un lavage à 90 °C et 20% par rapport à un lavage à 40 °C.

Utiliser un sèche-linge: la quantité d’électricité consommée par un sèche-linge dépend de son âge et du type de l’appareil. La consommation moyenne d’électricité d’un appareil âgé de dix ans économe en énergie, de type sèche-linge à pompe à chaleur, est d’environ 4,1 kilowattheures par cycle. Pour 160 cycles par an et un prix de l’électricité de 20,4 centimes par kilowattheure en moyenne, il en résulte des coûts d’électricité supérieurs à 130 francs par an. En revanche, un appareil moderne de classe énergétique A+++ ne consomme que 1,45 kilowattheure par cycle. Les coûts d’électricité s’élèvent alors à 47 francs par an environ. Lorsqu’il fait beau, le linge propre peut sécher en plein air, ce qui est gratuit.

Cuisiner dans de vieilles casseroles: près de trois millions de foyers suisses consomment au total 1,2 milliard de kilowattheures d’électricité par an pour cuisiner. Les recettes de cuisine nécessitant souvent de faire chauffer de l’eau, il est facile d’illustrer la consommation d’énergie des différentes méthodes de cuisson en calculant et en comparant l’énergie nécessaire pour faire bouillir un litre d’eau. La bouilloire électrique est de loin la méthode la plus écologique, la plus rapide et la moins coûteuse: il suffit de trois minutes et demie pour porter un litre d’eau à ébullition. Il faut deux fois plus de temps pour y parvenir avec une casserole de qualité recouverte d’un couvercle, sur une petite plaque de cuisson. Et si on fait bouillir de l’eau dans une vieille casserole sans couvercle posée sur une plaque de cuisson trop grande, cela prend 15 minutes et nécessite plus de quatre fois la quantité d’électricité consommée par la bouilloire.

Faire la vaisselle à la main: faire la vaisselle dans le lave-vaisselle consomme nettement moins d’énergie que si vous la faites à la main, sous un filet d’eau chaude. Un lave-vaisselle actuel de catégorie énergétique A+++ consomme ainsi entre sept et dix litres d’eau chaude et 0,7 à 0,9 kWh d’électricité pour un cycle.

Régler trop bas la température du réfrigérateur: près de 4,4 millions de réfrigérateurs équipent les cuisines des foyers suisses et fonctionnent nuit et jour. Chaque année, ces réfrigérateurs et congélateurs consomment environ 1100 millions de kilowattheures. Pour une moyenne de quinze années de bons et loyaux services de l’appareil, sa facture d’électricité s’élève ainsi à CHF 740.– (appareil de classe énergétique A+) par foyer. Les différentes températures réglées à l’intérieur des compartiments influencent la consommation d’énergie des appareils de réfrigération. Ainsi, une température intérieure réglée à 4 degrés au lieu de 6 augmente la consommation d’électricité de 10%. En été ou lorsque la pièce est intensément chauffée et que la température ambiante est plus élevée, l’appareil fournit une puissance de refroidissement plus grande. Or, une température de 5° C est idéale pour la plupart des aliments, bien qu’une température légèrement plus basse soit recommandée pour certains produits tels que le poisson. En outre, l’étagère la plus basse située au-dessus des tiroirs est généralement l’endroit le plus froid d’un frigo. Il est conseillé de régler la molette entre 3 et 5 en été et entre 1 et 3 en hiver.

Ne pas tenir compte de la classe énergétique: en Suisse, conformément aux directives européennes, certains appareils électriques doivent être munis d’une étiquette énergétique. Celle-ci fournit des informations sur la consommation d’énergie de l’appareil. En fonction de leur catégorie d’efficacité, il est possible d’économiser beaucoup d’énergie avec des appareils énergétiquement efficaces. Les appareils de réfrigération, par exemple, doivent être pourvus d’une étiquette spécifiant leur classe énergétique. Celle-ci renseigne la consommation d’énergie, l’efficacité énergétique, la capacité de stockage et le niveau sonore. Depuis 2013, seuls les appareils de réfrigération de classe énergétique A++ ou supérieure peuvent être commercialisés. La consommation énergétique des réfrigérateurs et congélateurs diminue depuis des années. Sur les meilleurs appareils actuels, l’isolation, qui s’est nettement améliorée, permet ainsi d’économiser jusqu’à 80% d’électricité. Dans les colocations d’étudiants, on se débarrasse cependant volontiers des réfrigérateurs, qui passent alors d’appartement en appartement. Ce faisant, les personnes ne tiennent bien souvent pas compte des frais d’électricité: un réfrigérateur ou congélateur vieux et profond de classe C coûte près de CHF 100.– par an en électricité. En revanche, la facture d’électricité pour un appareil neuf de classe énergétique A+++ s’élève à seulement CHF 32.– par an. Il est donc indispensable de se pencher sur la question de l’achat d’un nouveau réfrigérateur.

Produire de la chaleur plutôt que de la lumière: les ampoules à incandescence classiques sont de véritables dévoreuses d’énergie, sachant que leur rendement est d’à peine 5%. Les 95% restants se dispersent sous forme de chaleur dans l’environnement. De nos jours, les ampoules conventionnelles à incandescence ne sont légalement plus autorisées à la vente. Les lampes à LED utilisent nettement moins d’électricité que leurs prédécesseurs et ont une durée de vie quasiment infinie. Selon Dr. Energy, elles peuvent tenir jusqu’à 50 000 heures. A titre de comparaison, la durée de vie d’une lampe halogène est d’environ 2000 heures.

Ne pas éteindre les appareils en cas d’absence: quand vous partez en vacances, vous pouvez aussi accorder une pause à vos appareils et tous les débrancher systématiquement: téléviseur, lecteur DVD, chaîne hi-fi, téléphone, micro-ondes, machine à café, ordinateur, modem ou routeur. Cela permet d’économiser de l’électricité et de réduire le risque d’incendie. Selon Dr. Energy, les coûts d’électricité pour des appareils en veille pendant deux semaines de vacances oscillent en effet entre 30 et 40 francs. Même le chauffe-eau électrique consomme quand il est en veille: il contient de l’eau chaude qui refroidit lentement, y compris pendant les vacances, où aucune eau n’est consommée. Et si le chauffe-eau est allumé la nuit par le biais de la commande, il recommence à chauffer. La facture d’électricité baissera si vous éteignez totalement le chauffe-eau.