Energy Challenge

03 juin 2019 15:00; Act: 13.06.2019 11:26 Print

Check-list pour faire du shopping durable

L'impact sur l’environnement de l'industrie textile dans le monde est gigantesque. Les effets négatifs peuvent être réduits par des achats plus raisonnables.

Voir le diaporama en grand »
Au lieu de foncer tête baissée dans la chasse aux bonnes affaires, les acheteurs de vêtements respectueux de l'environnement devraient se poser les questions suivantes avant de prendre leurs décisions d'achat. En quoi le vêtement est-il fait? Le coton biologique et les fibres naturelles comme le chanvre ou le lin ont un meilleur bilan écologique que le coton, la laine ou les fibres synthétiques conventionnelles. Existe-t-il une alternative analogue – faite de matériaux plus respectueux de l'environnement, qui n'utilise pas de produits chimiques et réalisée dans de meilleures conditions de travail – avec un certificat de durabilité? Le vêtement est-il assorti à ma garde-robe? Peut-il être combiné avec plusieurs hauts, pantalons, jupes et chaussures que j'ai déjà en ma possession? Est-ce que le T-shirt coloré de la collection printemps-été actuelle correspond à mon style ou est-ce qu'il est voué à rester bientôt dans mon armoire parce qu'il me semblera soudain trop excentrique? Y a-t-il au moins trois occasions où je pourrais mettre ce nouveau vêtement? Dois-je vraiment acheter une nouvelle tenue chaque année pour des événements comme le carnaval, le remise des diplômes ou pour aller à la fête de la bière en Suisse allemande ou en Allemagne? Ou bien est-il possible d'emprunter quelque chose à des amis pour l'occasion? Vais-je maintenir mon poids actuel ou se peut-il que le vêtement ne soit plus adapté après quelques mois? Ai-je vraiment besoin de nouveaux vêtements ou est-ce que le shopping ne serait pas qu'un moyen de surmonter le stress, la colère, la frustration, l'ennui ou le chagrin?

Une faute?

La production textile mondiale a plus que doublé en 15 ans, selon une étude de l’entreprise de conseils McKinsey. En 2014, pour la première fois, plus de 100 milliards de nouveaux vêtements ont été produits dans le monde. Alors que les caisses des boutiques de vêtements et des grandes firmes de la mode se remplissent, les travailleurs des pays dits à bas salaires sont encore exploités pour la fabrication de nos T-shirts, petites robes et pantalons bon marché. De plus, la production de vêtements, toujours plus nombreux, est extrêmement néfaste pour l'environnement. Les effets sur ce dernier sont abordés ci-dessous:

Sondage
Est-ce qu’il est important pour vous que vos vêtements soient fabriqués de manière durable?

Le coton, par exemple, est l'une des matières premières les plus utilisées dans l'industrie textile et les répercussions sont dévastatrices pour les pays producteurs. En moyenne, dans le monde, 11’000 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kilo de coton, et les zones de culture sont souvent situées dans des pays où l'eau potable est rare. De plus, le coton est principalement cultivé en monoculture, entraînant un appauvrissement nutritif des sols et une vulnérabilité accrue aux parasites. Ces derniers sont combattus avec des pesticides qui s'infiltrent dans la nappe phréatique nuisant ainsi considérablement à la qualité de l'eau dans la région concernée. À cela s'ajoutent les moyens de transport longs et énergivores: la matière première doit d’abord être transportée vers les pays où les tissus et les vêtements sont produits, puis la majorité des produits finis sont vendus dans d'autres parties du monde.

Le bilan écologique d'autres fibres naturelles comme le chanvre ou le lin est nettement meilleur, car l’eau consommée pour leur culture représente environ le quart de celle qui est nécessaire pour le coton et dans la plupart des cas, ces plantes n'ont pas besoin d'être traitée par des pesticides pour les protéger des parasites. Le coton biologique, cultivé sans utiliser de pesticides chimiques, est également bien meilleur pour l'environnement que le coton conventionnel.

La consommation d'énergie pour la production de vêtements synthétiques est élevée

Dans le cas de la laine, l'utilisation des terres est la principale cause d’un mauvais bilan écologique. Outre les zones de pâturage pour les animaux, un besoin en terres arables pour le fourrage est nécessaire. Les moutons émettent également du méthane: dans le monde, plus de 20% des émissions de méthane proviennent de ruminants tels que les vaches et les moutons. En outre, les fèces des troupeaux de moutons peuvent polluer les réserves d'eau potable. La soie est également controversée, car les chenilles qui la filent sont sélectionnées à outrance, selon les organisations de protection animale, et certaines sont même cuites vivantes dans leur cocon.

De plus, la consommation d'énergie est plus élevée pour la production de fibres synthétiques comme le polyester et l'acrylique que pour la production de fibres naturelles, et les habits synthétiques tels que les vêtements de travail ou les vestes polaires libèrent des micro-plastiques à chaque cycle de lavage, qui se retrouvent ensuite dans l'eau. Selon le portail de statistiques Statista, la production mondiale de polyester a presque été multipliée par 16 entre 1975 et 2017.

Les achats durables peuvent réduire l’impact environnemental de l'industrie textile. Dans le diaporama ci-dessus, vous trouverez quelques questions que les consommateurs de vêtements sensibles à l'environnement devraient se poser avant de prendre leurs décisions d'achat.

(sts)

Les commentaires les plus populaires

  • Christiane le 01.06.2019 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on achetait moins de vêtements...

    Il me semble que la première mesure est...de ne pas acheter à outrance, alors que les armoires rengorgent encore de vêtements chez soi... Laver, entretenir nos vêtements, les adapter, voilà la première mesure à prendre! Et payer le prix nécessaire, quand il faut absolument ajouter un vêtement à notre garde-robe...

  • Tilleul le 01.06.2019 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    seconde main !

    Je pense que la seconde main que se soit Caritas ou autre c'est bien mieux pour la planète ! Et si vous n'utilisez pas vos habits ou chaussures apportez les ! Car certaines personnes n'ont même pas les moyens de s'acheter du neuf ! Et bien plus de personnes qu'ont ne le pense

  • dede le 01.06.2019 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas de problème

    ah ben en suisse les commerçants ont inventé 1 autre solution... les rayons hommes diminuent chaque années et bientôt soit il sera nécessaire de s'habiller chez les femmes ou plus respectueux de l'environnement, a poil...

Les derniers commentaires

  • Grumpy Cazz. le 14.06.2019 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une croix sur la croissance

    OK, c'est bien. Et la croissance alors ?

  • BZKgirl le 14.06.2019 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Recyclez

    J'ai deux jeunes enfants, lesquels ne portent les vêtements que quelques mois, puisqu'ils grandissent, évidemment. Nous sommes quelques familles à nous passer les vêtements afin de leur donner une seconde et troisième vie. C'est bon pour la planète et le porte-monnaie, et les enfants sont amusés de reconnaître leurs anciens vêtements! Éduquons -les au recyclage et au respect des matières premières! Elles ne sont jamais intarissables.

  • Marylou le 11.06.2019 05:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la qualité résiste au temps qui passe

    bonjour, j'ai des habits qui ont entre 5 ans et 20 ans, que je continue de porter et qui sont en bon état voir en très bon état, le « secret » pas de séchage aux tambours, rien de mieux que l'air libre. il fait 10 -20 ans la fabrication de vêtements étaient de très bonne qualité, ..., aujourd'hui autant dire qu'une fois la machine à laver terminée (même à 30 degrés) on arrive à ce demander si la machine les avales les tissus n'ont plus de matière et une grande majorité sont en acryliques ou autres synthétiques juste horrible pour la peau et l'environnement. habillée « passe-partout »

  • Lucas le 10.06.2019 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a poil !

    On peut toujours rester à poil !

  • Certain le 03.06.2019 22:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Durabilité

    Ne rien acheter du tout est durable! aussi durable que la crédulité humaine en matière d'écologie et de prévisions climatiques,