Energy Challenge

02 mai 2019 23:59; Act: 09.05.2019 14:32 Print

Economies d’énergie: poursuivons nos efforts

Des conseils simples permettent d’économiser des millions de kilowattheures. L’Energy Challenge 2019 explique comment s’y prendre.

Voir le diaporama en grand »
Des commentaires tels que «Cela ne sert à rien», «Je n'ai pas le temps pour ça», «La Suisse se préoccupe déjà beaucoup plus de l'environnement que d'autres pays», ou encore «Est-ce que j'ai l'air dun écolo?» sont fréquents quand il s'agit d'économies d'énergie. Voici les huit arguments les plus souvent mis en avant. En 2019, les prix de l'électricité en Suisse pour l'approvisionnement des ménages ont légèrement augmenté, selon la Commission fédérale de l'électricité. Cette année, un foyer moyen paye 20,5 centimes le kilowattheure. Il vaut la peine de faire des économies: toujours selon la Commission fédérale de l'électricité, un foyer suisse dépense en moyenne 923 francs par an pour sa consommation d'électricité. Et la Fondation Suisse de l'Energie (SES) estime le potentiel d'économies à 50% pour chaque foyer! Qui donc ne voudrait pas avoir 450 francs de plus sur son compte en banque? «2. Pour économiser de l'électricité, je dois renoncer à mon confort.» On confond souvent «faire des économies» et «devoir renoncer». Mais combien de temps cela prend-il d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce? Dans la plupart des cas, la crainte de perdre du temps en effectuant telle ou telle tâche n'est pas fondée. Par exemple, après une partie de jeux vidéos, pourquoi ne pas éteindre complètement l'appareil plutôt que de le laisser en veille? L'argument faisant rimer économie d'énergie avec privation est également faux quand on prend l'exemple de la vaisselle: la faire à la main consomme bien plus d'eau et d'énergie que de faire tourner un lave-vaisselle plein. Vivre en économisant les ressources n'a rien à voir avec la politique. Pourtant, nombre d'entre nous pensent que faire attention à ses dépenses d'électricité, c'est un truc d'écolo. Mais écolo ou pas, on a tous la possibilité de faire des économies d'énergie. (photo: Aline Trede, ancienne conseillère nationale des Verts) Des lacs de montagne cristallins et de l'air pur peuvent suffire à donner l'impression d'un environnement bucolique. Selon une étude réalisée par l'Office fédéral de l'environnement, 58% de la population suisse estime que son comportement en matière d'écologie est supérieur à la moyenne. Mais en réalité, selon les auteurs de l'étude, ils le «surestiment systématiquement». Les paresseux aiment bien cet argument pour ne pas avoir à se lever du canapé. Des estimations indiquent que l'on pourrait économiser 170 millions de francs par an en Suisse si chacun de nous éteignait tous ses appareils électroniques (au lieu de les laisser en veille). Dans un monde globalisé, la Suisse a aussi sa part de responsabilité: de nombreux produits fabriqués à l'étranger à grands frais énergétiques sont achetés sur notre territoire. 95% de la consommation d'énergie de notre pays est utilisée pour fabriquer des produits à l'étranger qui seront ensuite importés en Suisse. De plus, la majeure partie de cette énergie est issue de sources non renouvelables. On peut donc faire quelque chose en choisissant bien les produits que l'on achète. Près de 60% de la consommation d'électricité en Suisse provient de l'hydraulique. Mais globalement, les énergies fossiles sont toujours présentes. En effet, près de la moitié de l'énergie consommée provient du pétrole (pour l'essence, le gasoil et le mazout). Cette affirmation n'est que partiellement vraie. En effet, les vols de ligne ne dépendent pas du taux de remplissage des avions, mais les vols charters si. S'il n'y a pas assez de réservations, le vol peut alors être repoussé. Les avions de ligne dépensent certes moins d'énergie quand ils ne sont pas pleins, puisqu'ils transportent moins de poids, mais il serait plus écologique de simplement éviter les vols à vide. En fait, moins une prestation est demandée, moins elle sera proposée.

Sur ce sujet
Une faute?

La consommation moyenne d’énergie par personne en Suisse doit être réduite de 43% d’ici 2035. En disant oui à la stratégie énergétique, la Suisse a posé en 2017 les jalons d’un avenir énergétique, dans lequel l’énergie sera utilisée de manière plus efficace et produite de manière plus durable et moins dépendante des pays étrangers. La mise en œuvre de cette stratégie énergétique n’est pas une tâche réservée à quelques gros consommateurs. Elle nécessite l’engagement à long terme de l’ensemble de la population. Cette année aussi, l’Energy Challenge 2019 a pour but d’inciter les Suisses à économiser l’énergie de manière ludique. L’Energy Challenge est une campagne nationale menée par des entreprises de toute la Suisse avec le soutien de SuisseEnergie (voir aussi encadré).

L’événement de l’an dernier a remporté un franc succès: pendant l’Energy Challenge 2018, plus de 80 000 conseils ont été mis en œuvre dans toute la Suisse pendant six mois pour réaliser des économies d’énergie. Ce sont 46,7 millions de kilowattheures qui ont ainsi été économisés. «Nous nous réjouissons de voir que les Suisses, quels que soient leur âge, leur sexe ou leur région, ont atteint et dépassé ensemble l’objectif de 30 millions de kilowattheures d’économies. Une grande partie de la population semble s’être rendu compte que les économies d’énergie n’impliquent pas nécessairement une perte de confort considérable et que les petits changements peuvent permettre de faire de grandes économies. Prendre le vélo plutôt que la voiture pour se rendre au magasin situé 500 mètres plus loin est non seulement agréable, mais peut aussi vous permettre de réaliser des économies d’énergie», explique Patrick Kutschera, directeur de SuisseEnergie.

Mettre fin aux mauvaises habitudes

Avec le lancement de l’Energy Challenge 2019, il faut poursuivre nos efforts. «Economiser l’énergie est une tâche permanente: un comportement inadapté devient vite une habitude. Il faut chaque fois se motiver et lutter contre ces mauvaises habitudes», explique Jules Pikali, conseiller en énergie qui répondait aux questions des lecteurs lors du dernier Energy Challenge sous le nom de Dr. Energy.

Des commentaires tels que «Cela ne sert à rien», «Je n’ai pas le temps pour ça», «La Suisse se préoccupe déjà beaucoup plus de l’environnement que d’autres pays», ou encore «Est-ce que j’ai l’air d’un écolo?» sont des réactions fréquentes quand il s’agit d’économies d’énergie. Sans compter que de nombreuses contrevérités et demi-vérités circulent encore autour du thème des économies d’énergie au quotidien. Le diaporama ci-dessus liste les arguments les plus fréquemment mis en avant pour ne pas économiser l’énergie – et leurs contre-arguments.

(sts)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Esther Locher le 03.05.2019 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Emballages en plastique

    Les grandes surfaces devraient aussi s'y mettre en réduisant les emballages en plastique, mais c'est à l'état d'imposer des règles. On a beau trier, en un jour ma poubelle est à un tiers plein d'emballage plastique (aussi Bio)

  • Spirou le 03.05.2019 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du bon sens....

    Ce qui est intéressant ce sont la politique des médias .... vous nous inondez avec la pollution, le climat ect .... et ensuite nous vous faites des articles sur ces gens qui voyagent au bout du monde, ces plus belles régions à découvrir à 12 heures d'avion !!! Un peu de bon sens serait déjà une bonne mesure de votre part

  • Mark le 03.05.2019 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous

    Nous sommes dans un engrenage ,si nous enlevons une roue dentée,l'économie s'écroule aussi.Chacun peut diminuer sa consommation, mais tout arrêter on ne peut plus , alors faisons de notre mieux et ça sera déjà bien !!!

Les derniers commentaires

  • Pierre Albert le 06.05.2019 05:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hum

    Économiser pour qui? Les râleurs qui manifestent avant de sortir de l'école ? Non merci.

  • Jamy Unvent le 05.05.2019 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De l'air...

    Les éoliennes ne sont certainement pas la panacée. Mais sont-elles plus moches qu'une centrale nucléaire ? Perso je mets mon terrain gratuitement à dispo pour en installer une. Et lorsqu'une meilleure solution sera trouvée son démontage sera peu coûteux et peu polluant...

    • Electron Libre le 05.05.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jamy Unvent

      Oui, moi aussi je prête mon paysage pour y planter ces arbres métalliques aux immenses bras tournoyants au gré du vent. Même si on ne m'a pas demandé mon avis ! Et il m'arrive de trouver cela poétique : tels sur ces îlots du nord de la Norvège où ils créent une illusion de forêts. Mais quand on voit l'importance des parcs éoliens et le nombre de pales immobiles en s'approchant des côtes de la Hollande ou encore du Danemark, on peut légitimement se poser la question sur l'entretien et le démontage de telles installations.

  • Electron Libre le 05.05.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attendez Iter

    On se dit écolo et on prône l'abandon de technologies qui existent pour les remplacer par des produits qui vont enrichir qui ? Seulement des sociétés qui cachent derrière des arguments écologiques leurs intérêts économiques. Mais il serait plus bénéfique, pour la planète, d'entretenir les usines actuelles et d'attendre les vraies solutions qui arrivent rapidement. Dans 20 ans, l'électricité produite par fusion nucléaire sera la vraie alternative aux systèmes actuels. Ne mettons pas en place n'importe quoi ! Les éoliennes ont déjà assez détruit d'environnements naturels !

  • A. Pnée le 05.05.2019 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les plus courtes sont les meilleurs

    Pour économiser l'énergie il faut cesser de prendre part aux forums

  • Jean Herzog le 05.05.2019 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    probleme : Eolienne a 500m de l'ecole hoteliere de

    Je suis le Pere d'un eleve de l'EHL, la future enorme eolienne qui se trouvera a 500 metres fait debat chez les eleves et les parents car a cette distances ils auront un risque important d'infrasons = migraines et pertes de sommeil. Des parents changent deja de decision sur la voie de l'EHL de Lausanne pour leurs enfant planifies pour une entree dans 2 ans.