Energy Challenge

03 juillet 2019 18:00; Act: 02.07.2019 13:54 Print

Qui sont les énergivores dans votre maison?

En Suisse, les ménages privés consomment un tiers de l'énergie totale. Vous trouverez ici des conseils pour réduire votre consommation énergétique.

storybild

Dans le bilan thermique d'un ménage moyen, 20 à 50% est utilisé pour chauffer l'eau. Se laver les mains à l'eau froide, ne pas laisser couler l'eau quand on se brosse les dents et les douches courtes réduisent les coûts d'électricité. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Sur ce sujet
Une faute?

Chauffage, douches, cuisine et loisirs: les ménages privés dépensent 900 francs par an pour l’électricité. En 2018, les coûts moyens étaient de 918 francs par ménage et les prévisions pour 2019 indiquent 923 francs. En Suisse, un kilowattheure d'électricité coûte en moyenne 20,5 centimes. Voici une liste des ogres énergétiques cachés dans votre maison.

Sondage
A combien s’élevait votre facture d’électricité l’an dernier?

Chauffage de l'eau: l’économie d'eau est un sujet controversé en Suisse. La Suisse est un véritable château d'eau où l'or bleu s’y trouve en abondance à quasiment toutes les saisons. «Il faut différencier l'eau froide et l'eau chaude. Cette dernière consomme beaucoup d'énergie et il existe des moyens simples pour l’économiser et réduire les coûts sans perdre en confort» selon le conseiller en énergie Jules Pikali, répondant aux questions des lecteurs lors des derniers Energy Challenges sur le thème des économies d'énergie. Dans le bilan thermique d'un ménage moyen, 20 à 50% sont utilisés pour le chauffage de l'eau. «Si l'eau est chauffée par une chaudière électrique, cela représente généralement plus de la moitié de la consommation électrique d'un ménage» explique Pikali. Se laver les mains à l'eau froide, ne pas laisser couler l'eau lorsqu’on se brosse les dents et prendre des douches au lieu de bains permet de réduire la consommation d’eau – ce bien précieux, et les frais d'électricité afférents.

Robinets qui fuient: l'eau chauffée par une chaudière électrique est souvent à l’origine de plus de la moitié de la consommation électrique des ménages privés. «Un robinet qui goutte peut donc rapidement faire doubler la facture d'électricité» prévient Pikali. Le thermostat de la chaudière doit également être vérifié régulièrement. Le réglage correct est de 55°C. Au-delà de cette température, les déperditions de chaleur et donc la consommation d'électricité augmentent. Avec une température plus basse, il y a risque de formation de légionnelles.

Lavage: chauffer l’eau est ce qui consomme le plus d’énergie pour les deux millions de machines à laver des ménages suisses. Selon le mode, ceci requiert jusqu'à deux tiers de la consommation totale d'énergie. Avec les détergents modernes, une température de lavage à 30°C est très souvent suffisante pour le linge peu ou moyennement sale. À basse température, le tissu du vêtement est également protégé. En lavant à 30°C, vous pouvez économiser jusqu'à 70% d'électricité par rapport à un lavage à 90°C, et environ 20% par rapport à un lavage à 40°C.

Sèche-linge: la quantité d'électricité consommée par un sèche-linge dépend de son ancienneté et du type d'appareil. La consommation énergétique moyenne d'un appareil vieux de dix ans, équipé d’un séchoir à pompe à chaleur à basse consommation est d'environ 4,1 kilowattheures par cycle de séchage. Avec 160 cycles de séchage par an et un prix moyen de l'électricité à 20,5 centimes par kilowattheure, les frais d'électricité s'élèvent à plus de 130 francs par an. En revanche, un appareil moderne de classe d'efficacité énergétique A+++ ne consomme que 1,45 kilowattheures par cycle de séchage. Les frais d'électricité s'élèvent ainsi à un peu moins de 48 francs par an. Les jours ensoleillés, le linge peut sécher à l'air libre gratuitement.

Cuisiner: en Suisse, près de trois millions de ménages consomment 1,2 milliard de kilowattheures d'électricité par an pour cuisiner. L'eau étant quasiment toujours chauffée pour la cuisson, comparer l'énergie nécessaire pour chauffer 1 litre d'eau porté à ébullition permet d’illustrer le besoin en énergie des différentes méthodes de cuisson. Faire bouillir l'eau dans une bouilloire est la méthode la plus écologique, la moins chère et la plus rapide: après seulement 3,5 minutes, l'objectif est atteint. Il faut deux fois plus de temps avec une casserole de bonne qualité, couverte, sur une petite plaque de cuisson. Si vous faites bouillir l'eau dans une vieille casserole sans couvercle sur une plaque trop grande, cela prend 15 minutes et il faut quatre fois plus d'électricité qu’avec une bouilloire.

Vaisselle à la main: le lave-vaisselle consomme beaucoup moins d'énergie que faire la vaisselle à la main – comparaison faite quand l’eau chaude coule en continu. Un lave-vaisselle moderne de classe d’efficacité A+++ nécessite 7 à 10 litres d'eau chaude et 0,7 à 0,9 kilowattheure d'électricité pour un lavage.

Réfrigérateurs et congélateurs: en Suisse, il y a plus de 4,4 millions de réfrigérateurs en service jour et nuit. Ensemble, ces réfrigérateurs et congélateurs consomment environ 1100 millions de kilowattheures d'électricité par an. Pour une utilisation moyenne de 15 ans, les frais d'électricité des réfrigérateurs s'élèvent à 740 francs par ménage (appareil de classe A+). Le réglage des températures dans les compartiments de refroidissement a une influence sur la consommation d'énergie des réfrigérateurs et des congélateurs. À 4°C au lieu de 6°C, un réfrigérateur a besoin de 10% d'électricité supplémentaire. En été ou lorsque la pièce est chauffée, et que la température de la pièce est plus élevée, une plus grande puissance frigorifique est nécessaire. Une température de 5°C est idéale pour la plupart des aliments, sauf pour certains comme le poisson où une température légèrement inférieure est recommandée. D'ailleurs, l’endroit le plus froid du frigo se trouve habituellement au niveau de la tablette inférieure, au-dessus des tiroirs. Un réglage de 3 à 5 est généralement préconisé en été, et les niveaux 1 à 3 sont souvent suffisants en hiver.

Appareils inefficaces: en Suisse, certains appareils électriques doivent être étiquetés avec un label énergétique, conformément à la législation européenne. Celui-ci fournit des informations sur la consommation énergétique des appareils. Selon leur classe d’efficacité énergétique, des appareils de cuisine efficients permettent d’économiser beaucoup d'énergie. Les appareils de réfrigération, par exemple, doivent porter une étiquette énergétique, où figurent des informations sur la consommation d'énergie, l’efficacité énergétique, la puissance frigorifique et le niveau sonore. Depuis 2013, seuls les réfrigérateurs qui atteignent la classe d'efficacité énergétique A++ peuvent être vendus. La consommation d'énergie des réfrigérateurs et congélateurs diminue régulièrement depuis des années. La nette amélioration de l’isolation permet de faire des économies d'énergie allant jusqu'à 80% avec les meilleurs appareils actuels. Les vieux réfrigérateurs sont souvent donnés à des collocations d'étudiants. Cependant, les coûts d'électricité liés ne sont souvent pas inclus dans ce calcul: un ancien réfrigérateur ou congélateur de type C coûte environ 100 francs par an en électricité. En revanche, un nouvel appareil de la classe A+++ que 32 francs par an. Un achat d’un nouvel appareil de réfrigération requiert donc une réflexion au préalable.

Éclairage: les ampoules traditionnelles sont très énergivores, car leur rendement n'est que de 5%. Les 95% restants sont perdus sous forme de chaleur. Les lampes à incandescence ne sont plus légalement autorisées dans le commerce. Les lampes LED consomment beaucoup moins d'électricité que leurs prédécesseurs et ont une longue durée de vie. Selon Pikali, celle-ci peut atteindre 50’000 heures et à titre de comparaison, 2000 heures pour une lampe halogène.

Mode veille: quand vous partez en vacances, vous devez également accorder une pause à vos appareils et débrancher toutes les prises: TV, lecteur DVD, chaîne stéréo, téléphone, micro-ondes, cafetière, PC, modem ou routeur. Cela permet d'économiser de l'électricité et de réduire les risques d'incendie. Selon le conseiller en énergie Pikali, les économies réalisées grâce à la mise en veille des appareils se situent entre 30 et 40 francs pour deux semaines de vacances. La chaudière électrique a également besoin d’une pause: de l'eau chaude est présente dans la chaudière et se refroidit lentement – même pendant les vacances quand l’eau n’est pas utilisée. Or si la chaudière électrique est allumée la nuit par l'unité de commande, elle est à nouveau chauffée. Donc si vous éteignez complètement la chaudière, la facture d'électricité diminue.

(sts)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nadine le 04.07.2019 00:21 Report dénoncer ce commentaire

    Fatiguée

    Juste... Les entreprises consomment bcp plus et ont des arrangements fiscaux afin d avoir des réductions du prix de l énergie, ensuite on nous parle de tripler la taxe à l électricité? (0.18cts à 60cts le kw/h). Est ce toujours aux gueux de casquer pour les "gros" ? Ça commence à énerver à la fin !

  • la surconsommation le 05.07.2019 06:33 Report dénoncer ce commentaire

    ici et ailleurs

    Un Helvète ou Européen "West" travaille toute la journée, consomme moins de 40 l d'eau par jour et paie sa facture d'électricité entre 600-700 fr. par année. Un spécialiste de "dolce vita", (fils à papa ou oiseau migrateur), ne travaille pas, mais éclaire sa maison et son jardin de 4000 m2 de jour comme de nuit, invite des copains pour faire la java et pour réveiller ses voisins travailleurs, comme mon fils, et pleurniche sur chaque nouvelle facture d'électricité de 1200 euros à peine. Un Américain consomme 10 fois plus, mais c'est une autre histoire.

  • Jean-Marc Cousin, Yverdon. le 04.07.2019 15:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok, on doit faire attention de ne pas...

    Trop rouler en voiture, ne pas trop aller en avion, ne pas chauffer trop sa demeure, ne pas trop consommer... STOPE ! Notre société de méga-consommation nous pousse à consommer (à grands renforts de pubs). Mais alors que dire des l'industries (qui polluent affreusement (Et à qui on fait des cadeaux fiscaux), des l'armées, des transports (toujours pas soumis à la taxe carbone). Il y a des limites que la plus élémentaire des proportionnalité montre des incohérences. SUR CE POINT LÀ NOS AUTORITÉS NE S'EXPRIMENT PAS... un silence assourdissant !

Les derniers commentaires

  • Patricia Jorgensen le 05.07.2019 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Circulateur d'eau chaude

    Combien consomme un circulateur d'eau chaude? Merci

    • pompe et circulateur le 05.07.2019 14:31 Report dénoncer ce commentaire

      @Patricia

      Entre 60 et 260 euros sur France. Mais pour économiser sur le chauffage et l'eau chaude, on peut se connecter au gaz et gagner une petite fortune.

  • tu me pompes l'air le 05.07.2019 07:14 Report dénoncer ce commentaire

    et mon atmosphère

    Les plus gros producteurs de processeurs et d'ordinateurs professionnels, connus dans les entreprises d'État & autres services publics, produisent près de 83% de leurs pièces en Chine, transportent aux USA et exportent leurs machines montées par cargo avion. Et lorsque vous achetez votre matériel en ligne au centre de distribution suisse (pour l'Europe), c'est le DHL qui vous fixe le délai de livraison (entre 8-18 h sans bouger de chez vous), et son sous-traitant se pointe quand il veut, sauf que clavier, souris et câble d'alimentation (particulier) n'arrivent jamais! Énergivores?

    • honte à l'homme le 05.07.2019 11:06 Report dénoncer ce commentaire

      @ils me pompent l'air

      Et ça s'appelle le meilleur des meilleurs! Ces monstres consomment plus d'énergie pour livrer un petit cordon d'alimentation qu'un être humain consomme au cours de sa vie. Mais la facture est belle et payable d'avance, bien détaillée avec le numéro d'article pour chaque pièce, et dans un langage "raffiné" le personnel diplômé ne manque pas de "précision". (Pour "Swiss keyboard & mouse magic" je m'adresserai plus tard directement aux USA.)

  • la surconsommation le 05.07.2019 06:33 Report dénoncer ce commentaire

    ici et ailleurs

    Un Helvète ou Européen "West" travaille toute la journée, consomme moins de 40 l d'eau par jour et paie sa facture d'électricité entre 600-700 fr. par année. Un spécialiste de "dolce vita", (fils à papa ou oiseau migrateur), ne travaille pas, mais éclaire sa maison et son jardin de 4000 m2 de jour comme de nuit, invite des copains pour faire la java et pour réveiller ses voisins travailleurs, comme mon fils, et pleurniche sur chaque nouvelle facture d'électricité de 1200 euros à peine. Un Américain consomme 10 fois plus, mais c'est une autre histoire.

  • Pro-Sene-Croite le 04.07.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lenteur d'escargot

    Moi, c'est ma belle-mère qui me pompe le plus d'énergie.

  • Spirou le 04.07.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Délation....

    Je propose la création d'une police énergétique afin que l'on puisse dénoncer les énergivores qui veulent assassiner la planète !!!! Tiens je commence à parler comme un vert progressiste-diversitaire-mondialiste-anti homme blanc occidental et cinquantenaire ...