États-Unis

26 mai 2019 20:34; Act: 26.05.2019 22:12 Print

«Cela se jouait entre la vie et la mort: j'ai dû choisir»

Disparue le 8 mai lors d’une randonnée, une prof de yoga a été retrouvée saine et sauve dans un ravin, vendredi. Depuis l'hôpital, elle témoigne.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis son lit d’hôpital, elle s’exprime d’une voix tremblante, des larmes plein les yeux. Amanda Eller, professeure de yoga de 35 ans, a conscience qu’elle est une miraculée. Disparue le 8 mai, jour où elle était partie en randonnée, cette Hawaïenne de 35 ans a passé plus de quinze jours au fond d’un ravin dans l’archipel américain. Un vaste élan de solidarité, grâce auquel plus de 70 000 dollars avaient été récoltés, a permis de la localiser.

«Amanda Eller est VIVANTE!!!!» indiquait un message posté vendredi sur une page Facebook consacrée à la disparue. «Elle s’était perdue et était coincée et légèrement blessée dans la forêt (...) Entre deux chutes d’eau, au fond d’un profond ravin dans le lit d’un ruisseau.» Le compagnon d’Amanda avait été le dernier à voir la professeure de yoga avant de signaler sa disparition. La police avait retrouvé sa voiture sur un parking près d’un sentier de randonnée. La trentenaire a fini par être repérée par un hélicoptère et évacuée vers un hôpital.

Amanda a perdu 7 kilos, ses chevilles sont couvertes de bleus, mais elle est en bonne santé. «Ces 17 derniers jours ont été les plus durs de ma vie. (...) Il y a eu des moments d’effroi total et d’envie d’abandonner. Cela a fini par se jouer entre la vie et la mort: j’ai dû choisir. Et j’ai opté pour la vie», a témoigné l’Américaine samedi sur Facebook. Très émue, la miraculée a remercié tous ceux qui ont œuvré pour cet heureux dénouement. «Elle est simplement aussi forte que ce que nous avions prédit. On savait qu’elle pourrait tenir aussi longtemps», ont salué ses proches sur le réseau social.

(joc/ats)