Turquie

18 septembre 2016 13:48; Act: 18.09.2016 13:51 Print

«Celles qui portent des shorts devraient mourir!»

Une infirmière a été frappée au visage en Turquie. L'auteur a expliqué que «le short qu'elle portait n'était pas convenable».

storybild

(Photo: AFP/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme accusé d'avoir agressé une jeune femme dans un bus public sous prétexte qu'elle portait un short a été arrêté par la police turque, a rapporté dimanche l'agence de presse Dogan.

«Celles qui portent des shorts devraient mourir!», avait crié un homme à la victime, infirmière de profession, avant de la frapper au visage, a détaillé Dogan, qui n'a pas précisé la date de cette agression.

Selon les premiers éléments rapportés par l'agence de presse privée, l'homme interpellé dans le district de la rive asiatique, Usküdar, a reconnu les faits pendant sa garde à vue.

«Le short qu'elle portait n'était pas convenable. C'est pour cela que je me suis mis en colère et me suis ainsi comporté», a-t-il déclaré, cité par Dogan.

Femmes visées

Selon cette agence, l'homme, diagnostiqué par le passé comme «maniaco-dépressif», était chargé de sécurité dans une entreprise.

Les féministes ne cessent de dénoncer la hausse du nombre de violences faites aux femmes en Turquie, où des centaines d'entre elles meurent chaque année sous les coups de leurs époux.

(nxp/afp)