États-Unis

21 janvier 2020 18:59; Act: 22.01.2020 08:36 Print

«Il n'y avait pas moyen de fuir. Il nous en empêchait»

Un Américain a tué à mains nues un coyote qui venait de s'en prendre à son fils cadet et qui n'avait aucune intention de renoncer, lundi dans le New Hampshire.

Sur ce sujet
Une faute?

La police de Kensington (New Hampshire) a reçu un appel alarmant, lundi vers 11h. Il était question d'un coyote en train d'attaquer une famille partie se promener dans une forêt des environs d'Exeter. Quand les forces de l'ordre sont arrivées sur les lieux, Ian O'Reilly avait déjà réglé lui-même le problème. Le père de famille s'était «mis en mode protection» et avait étouffé l'animal «jusqu'à ce qu'il succombe», a fait savoir la police dans un communiqué.

Avant l'attaque du coyote, Ian et les siens profitaient, comme à leur habitude, d'une balade dans les bois. «Il s'est passé quelque chose hors de mon champ de vision. Et quand ma femme s'est mise à crier, j'ai réalisé qu'un coyote avait attaqué mon fils cadet et qu'il l'avait fait tomber au sol», témoigne l'Américain pour Boston 25 News. Intervenue en catastrophe, l'épouse d'Ian est parvenue à séparer l'animal de son fils avant de mettre ses trois enfants à l'abri. Mais le coyote ne l'entendait pas de cette oreille.

«J'ai mis ma main sur son museau et je l'ai étouffé»

«Il a attaqué à plusieurs reprises. Il m'a mordu au bras et au torse. Il n'y avait pas moyen de partir. Il ne nous laissait pas nous enfuir», raconte le père de famille à CBS Boston. Dans un premier temps, Ian a tenté de calmer les ardeurs de l'animal en lui assénant des coups de pieds. Mais il a rapidement compris que la seule manière de se sortir de cette situation était de tuer le coyote.


«Je lui ai enfoncé ma botte dans la mâchoire, lui ai sauté dessus et l'ai fait tomber au sol. (...) J'ai enfoncé sa gueule dans la neige, mis ma main sur son museau et je l'ai étouffé», témoigne l'Américain. Malgré cette expérience traumatisante, Ian et sa famille n'ont pas l'intention de renoncer à leurs promenades en forêt. Les O'Reilly ont été examinés par un médecin et Ian a été vacciné contre la rage.

(joc)