Afghanistan

26 mai 2019 15:55; Act: 26.05.2019 15:55 Print

«Je souhaite qu'ils soient pendus»

Deux jeunes afghans ont écopé de 30 ans de réclusion dimanche à Kaboul, pour avoir enlevé et étranglé une fillette de six ans.

storybild

Les deux mineurs ont écopé de 30 ans de prison pour le meurtre de la petite Mahsa. (Photo: Capture d'écran)

Une faute?

Un tribunal de Kaboul a condamné dimanche deux mineurs à 30 années de réclusion pour l'enlèvement et le meurtre d'une fillette de six ans en mars dernier.

La jeune Mahsa Ahmadi avait été enlevée dans une rue de la capitale afghane puis assassinée par ses ravisseurs, ses parents ne pouvant s'acquitter d'une demande de rançon de 300'000 dollars (268'000 euros).

«Qu'ils soient pendus»

La police avait rapidement arrêté deux mineurs et diffusé une vidéo dans laquelle ils avouaient avoir enlevé la petite Mahsa sur leur moto pour la conduire dans une maison où ils l'avaient finalement étranglée.

A l'issue du procès télévisé, le tribunal a condamné les deux mineurs, dont l'âge n'a pas été révélé, à 30 années de réclusion.

Le père de la victime avait déclaré avant la sentence souhaiter «la peine la plus sévère et qu'ils soient pendus».

La peine de mort par pendaison est autorisée dans la Constitution afghane. Le tribunal a cependant estimé qu'en raison de leur âge les deux mineurs ne pouvaient être exécutés.

Criminalité galopante

L'assassinat de Mahsa s'ajoute à une liste déjà longue de meurtres, d'enlèvements et de cas d'extorsions face à laquelle la police, occupée à contenir les insurgés talibans et les combattants de l'Etat islamique, semble dépassée.

La criminalité dans Kaboul est revenue au premier plan ce mois-ci après l'assassinat en plein jour dans une rue animée de l'ancienne journaliste Mena Mangal. Le ministère de l'Intérieur a annoncé avoir fait de la lutte contre le crime organisé une priorité, mais un homme d'affaires et un avocat ont encore été abattus ces deux derniers jours dans la capitale.

(nxp/afp)