États-Unis

09 octobre 2019 21:41; Act: 09.10.2019 22:13 Print

«La chienne lui a tiré dessus?»

Un labrador de 7 mois a accidentellement ouvert le feu sur sa dog-sitter, jeudi dernier dans l'Oklahoma. Touchée à une jambe, la quadragénaire s'en est tirée de justesse.

Une faute?

Une Américaine de 44 ans a bien failli être abattue par une... chienne, jeudi dernier à Enid (Oklahoma). Tina Springer était assise sur le siège passager d'un pick-up quand un labrador a bondi sur la console centrale, sur laquelle était posé un pistolet chargé. Le coup est parti, et la malheureuse a été touchée à la cuisse gauche, raconte le «Daily Mail». Quand les forces de l'ordre sont arrivées sur place, la chienne avait toujours les deux pattes avant posées sur la console centrale.

Les images de la bodycam d'un policier montre l'animal de 7 mois observant avec étonnement ce qui se passe autour de lui. Tina, elle, est couchée sur le siège passager, terrassée par la douleur. Conduite d'urgence à l'hôpital, la quadragénaire a pu rentrer chez elle mardi. Tina est la dog-sitter de Molly, qui appartient à Brent Parks, 75 ans. Les deux personnes étaient parties faire une course quand le drame est survenu.

«Dites à mes enfants que je les aime»

L'appel du septuagénaire au 911 devrait, d'ailleurs, rester dans les annales du commissariat d'Enid: «Hé bien, un pistolet s'est enclenché. Elle a été touchée à une jambe. Elle n'a pas fait ça elle-même. J'avais un chien là-dedans et il a marché sur l'arme», a expliqué Brent. «La chienne lui a tiré dessus?», a répondu l'opératrice, interloquée. «Oui, elle a marché dessus et c'est parti. Mais quoi qu'il en soit, vous pouvez faire venir une ambulance», a calmement répondu l'Américain. Pendant ce temps, en arrière-plan, la victime se sentait mourir: «Je ne me sens pas bien du tout. Dites à mes enfants que je les aime», a balbutié Tina.

En attendant l'arrivée de l'ambulance, l'opératrice a conseillé à Brent d'utiliser la ceinture de sécurité de Tina pour lui faire un garrot. C'est probablement ce qui a sauvé la vie de la quadragénaire. Son amie étant tirée d'affaire, le septuagénaire semble prendre cette histoire avec humour. Devant les journalistes venus l'interviewer, il était fier de parader avec sa Molly: «Voilà la chienne tueuse! Enfin, elle ne l'a pas tué», a-t-il lancé à une équipe de la chaîne KFOR.

(joc)