100e féminicide en France

02 septembre 2019 21:15; Act: 02.09.2019 21:15 Print

«Mais vous êtes où? Elle est morte cette petite!»

Une jeune femme de 21 ans est décédée sous les coups de son compagnon, dans la nuit de vendredi à samedi à Cagnes-sur-Mer (sud). Une voisine dénonce la lenteur de la police.

Sur ce sujet
Une faute?

Sa mort est considérée comme le centième féminicide survenu en France depuis le début de l'année. Dans la nuit de vendredi à samedi à Cagnes-sur-Mer (sud-est), une jeune femme de 21 ans a été battue à mort par son compagnon, qui a ensuite abandonné son corps au fond d'une impasse. Une habitante qui a assisté à la scène a prévenu la police, mais ses efforts sont restés vains. Retour sur ces longues et effroyables minutes.

Vendredi soir, dans une rue du centre-ville. Depuis son appartement, Nicole* entend les cris insoutenables d'une jeune femme, qui se trouve en bas de son immeuble. La Française et son fils de 19 ans se précipitent et voient un homme rouer de coups sa victime. Nicole appelle une première fois la police, avant de raccrocher et de rappeler encore. Selon cette voisine, les forces de l'ordre ont mis trop de temps à réagir. «Je suis restée avec eux au téléphone jusqu'à ce que la jeune se fasse assassiner», explique-t-elle à France Bleu.

«Il sautait sur elle comme sur un trampoline»

En contact avec la police, Nicole ne peut que leur décrire ce qu'elle voit. Son fils essaie d'attirer l'attention du jeune homme pour que sa victime puisse s'enfuir, mais l'individu de 26 ans les menace, lui et sa mère. Il prétend être armé, ce qui fait fuir les deux témoins. Toujours au téléphone, Nicole désespère de voir arriver les forces de l'ordre: «Mais là c'est fini! Mais vous êtes où? Je la vois plus, elle est morte cette petite, elle est morte!», lance-t-elle à son interlocuteur.

La police arrive quelques minutes plus tard, mais la rue est calme. Les agents inspectent rapidement les lieux et s'en vont, partant du principe que le couple a fini par se réconcilier. En fait, la jeune femme de 21 ans est morte sous les coups de son compagnon, qui a ensuite abandonné son cadavre dans une impasse, sous un tas d'ordures, à une vingtaine de mètres de là. «Il l'a battue à mort, il sautait sur elle comme sur un trampoline», témoigne Nicole.

«Si moi j'ai entendu, tout le monde a entendu!»

Le corps de la victime a été découvert par hasard par un voisin qui inspectait sa haie. La police a expliqué que le délai d'arrivée des agents sur place dépend des autres interventions en cours et du temps que met l'opérateur à entrer en contact avec la patrouille la plus proche. Mais ce qui a particulièrement marqué Nicole, c'est le manque de réaction du voisinage pendant le drame: «Si moi j'ai entendu, tout le monde a entendu! (...) Personne n'a fait quoi que ce soit! Il y a eu non-assistance à personne en danger», dénonce-t-elle.

Ce sordide meurtre constitue le 100e féminicide survenu cette année en France. Dimanche à Paris, un collectif féministe a décidé de marquer le coup au Trocadéro, rapporte «Le Parisien». Les manifestants ont brandi des panneaux dédiés à chacune des 100 femmes battues à mort par leur (ex-)conjoint. Les prénoms des victimes ont par ailleurs été égrénés un à un.

*Prénom d'emprunt

(joc)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un curieux le 02.09.2019 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Sondage?

    Mesdames, Messieurs, je lance un petit sondage : Pouce Haut = "j'aurais au moins montré que je suis là si j'avais été témoin de ça". Pouce Bas = "Je n'aurais pas bougé et aurais fait le mort". (A la place des voisins)

  • William Munny le 02.09.2019 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    bon voisinage

    Tous, il fallait sortir avec les battes de baseball avant l'arrivée des flics lui régler son compte au type et ensuite ni vu ni connu personne n'a rien vu

  • Thé Moins le 03.09.2019 01:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que faire ?

    J'étais en vacance dans mon pays d'origine quand je vois un homme battre sa femme avec de gros coups de poing et coups de pied. Je lui demande d'arrêter, il me menace et nous en venant aux mains. Après lui avoir mis deux gros coups de poings dans la figure je le maîtrise au sol jusqu'à l'arrivée de la police. Résultat l'homme porte plainte contre moi et la femme le soutient... j'ai du leur payer 2000 de dommages et intérêts. En tant que témoin on ne sait même plus comment réagir dans ce genre de cas...

Les derniers commentaires

  • j'dis ça, j'dis rien.. le 03.09.2019 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    très souvent les mêmes

    allez lire l'article pondu par le 20min , ce jour à 15h43 sur le sujet, intitulé: "Pour 7% des jeunes, taper une femme est légitime". je vous fait le résumé en quelques phrases (copier/coller du texte d'origine). "Selon une étude récente, un jeune homme sur treize juge la violence envers les femmes légitime." / "Les chercheurs expliquent en outre avoir constaté un lien significatif entre la religion des sondés et leurs réponses au questionnaire." / "Le pays d'origine des sondés a également été identifié comme un facteur influent". Afrique, Balkans, Islam.. merci multiculturalisme.

    • @Moi non plus le 03.09.2019 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @j'dis ça, j'dis rien..

      Et nos élues disent qu'ils/elles sont tous bien intégré(e)s, sans critères.

  • mad le 03.09.2019 14:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ridiculement-pseudo-féministe

    féminicide....

  • Fred le 03.09.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    une expérience avait été faite aux etats unis...dans un quartier résidentiel. Le 1er cas une simulation d'une fête, les voisins appellent les autorités pour tapage nocturne. Le 2eme cas une simulation d'un conflit conjugal assez violent et là aucune réaction des voisins...Cela résume bien le manque de savoir vivre des gens

    • C. Panormal le 03.09.2019 18:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Fred

      @Fred surtout le manque d'humanité, d'empathie, de pitié, de solidarité .... déshumanisée cette planète je vous dis. Certains humains sont devenu hélas nombrilistes et égoïstes et ne connaissent plus le mot humain.

    • @Jordane le 03.09.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fred

      Pour vous le savoir-vivre français, vous mettez tout le monde dans le même paquet dit-donc.

  • gag le 03.09.2019 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au delà de tout ce qui se dit ici

    on peut se demander, légitimement, ce que la police est venue faire, puisque arrivée sur les lieux de la mise à mort de cette pauvre jeune femme, elle est repartie tout de suite car il n'y avait plus personne... ben oui, le gars avait traîné sa victime à 20 mètres de là, dans un recoin et l'avait recouverte de détritus... Heureusement, l'IGPN a été mandaté pour tirer au clair cette intervention de police pour le moins lacunaire... Que cette jeune femme repose en paix, justice sera faite, je lespère. Sympathie à la famille, aux proches et amis.

    • On marche sur la tête le 03.09.2019 21:31 Report dénoncer ce commentaire

      On marche sur la tête

      C'est ce que l'on peut appeler communément "une belle bavure policière" qui va demander un sérieux débriefing, c'est inacceptable, USA ou pas, ils se sont plantés, ils ont interpréter à leur manière, n'ont pas été à la hauteur et surtout n'ont pas été jusqu'au bout de leur job. Il n'y avait personne, alors qu'une voisine a vu la scène etc.non mais, on marche sur la tête là.

  • Dzodzette le 03.09.2019 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Un autre monde

    Mon ex a commencé à me bastonner au milieu de la rue. Des passants se sont tout de suite interposés et l'affaire en est restée là. Boston, USA, 1988. Je reçois des coups de pieds dans la tête, je hurle, tout le monde regarde, personne ne bouge. Certificat médical certifiant les fait, plainte classée par le juge. Genève, Suisse, 1993. Va comprendre :/

    • Zenitude le 03.09.2019 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dzodzette

      Et les raisons de cette agression ? il est devenus fous parce que ..... ?

    • Max. le 03.09.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

      @dzodzette

      Donc seul le pays selon vous fait une différence et non la situation elle-même ? Conclusion rapide et infondée. Pourquoi êtes-vous retrouvé dans cette situation une deuxième fois ?

    • yamc le 03.09.2019 14:30 Report dénoncer ce commentaire

      Dzozette

      Euh...pourquoi vous ne l'avez pas quitté en 1988 ? ???

    • gag le 03.09.2019 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Zenitude

      Y a pas de raisons, y en a jamais, dans le fait qu'un homme bastonne une femme. Si, c'est sa propre mentalité, qui n'a rien de rationnel Il faut qu'il se fasse soigner, mais dans l'immense majorité des cas, ces hommes sont dans le déni de leur déviance, c'est la faute de la femme...

    • Spodub le 03.09.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dzodzette

      Ta pas de bol toi !

    • moody le 03.09.2019 18:36 Report dénoncer ce commentaire

      Comment?

      @Zenitude Cette question... Vous voulez lui trouver des circonstances atténuantes ?

    • gag le 03.09.2019 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @moody

      Vous devriez gardez le même pseudo, quand vous commentez. Il est étrange que vous en usiez de plusieurs. Vos commentaire sont facilement reconnaissables, avec votre petit arobase et un pseudo qui les commencent, alirs que vous changez le vôtre... Gardez le même, surtout que vous dites des choses intéressantes.

    • @Françoise le 03.09.2019 19:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Zenitude

      Ben ce qui est courant, une femme en général mais pas toute pense toujours au fric, au avantages du divorce, et les deux avocats et le juge seront contre le mec pour faire casquer au point de perdre son emploi. Quelqu'un serait-il capable d'anticiper la montée de frustration du mec ? NON trop d'injustices programmée.