Royaume-Uni

04 mai 2018 10:43; Act: 04.05.2018 12:04 Print

«Tuer, c'est comme les chips: difficile d'arrêter»

Une jeune femme de 19 ans a écopé de 11 ans de prison pour avoir poignardé son petit ami en plein rapport sexuel, déguisée en clown. Elle était obsédée par les «sacrifices humains».

Une faute?

Zoe Adams passera onze années derrière les barreaux. La jeune mère de 19 ans a été condamnée pour des faits remontant au 29 juillet 2017. Ce jour-là, à Wigton (centre de l'Angleterre), la Britannique s'était déguisée en clown pour faire l'amour avec son petit ami occasionnel, Kieran Bewick. Histoire de pimenter leur partie de jambes en l'air, la jeune femme a placé un oreiller sur le visage de son partenaire. Elle lui a alors chuchoté: «Fais-moi confiance», avant de le poignarder à cinq reprises dans la poitrine, le bras et la cuisse. Au tribunal, Zoe a évoqué une «réaction excessive», rapporte le «Telegraph».

En fouillant dans le téléphone de la jeune maman, les enquêteurs sont tombés sur des éléments déconcertants, dont l'image d'une femme couverte de sang et la phrase: «Le meurtre, c'est comme un paquet de chips: on ne peut pas s'arrêter après un seul.» Zoe avait par ailleurs envoyé un étrange message à Kieran, avec qui elle entretenait une relation épisodique: «Je ne pense pas aux mâles à moins que le mâle en question soit attaché et utilisé pour un sacrifice humain. Tu devrais être content de ne pas en faire partie.»

La Britannique a assuré devant la Cour qu'elle ne se souvenait pas de son crime. Le juge n'a montré aucune compassion pour l'accusée, qualifiant son acte de «cruel», «sadique» et prémédité. Kieran a survécu à son agression, mais il a perdu un poumon et souffre de troubles du sommeil. «Cela me fait mal de me dire que quelqu'un à qui je tenais vraiment a pu me faire cela (...) Mais je suis convaincu que ce n'était pas personnel. Elle allait le faire à quelqu'un et c'est tombé sur moi. Étrangement, cela rend la chose plus facile à gérer», a déclaré la victime.

(joc)