France

07 janvier 2016 20:47; Act: 08.01.2016 08:23 Print

A 5 ans, il prend la route pour sauver son père

Après le malaise de son père, un garçon de 5 ans a pris son vélo sur une route départementale, de nuit, en pyjama, pour tenter de le sauver.

storybild

Photo d'illustration - Kévin-Djéné,5 ans, a sauté sur son vélo et a tenté de prévenir sa mère du malaise de son père en pédalant de nuit sur une route départementale. (Photo: AFP)

Une faute?

Kévin-Djéné, 5 ans, a tenté de sauver la vie de son père dans la nuit de mercredi à jeudi, rapporte Ouest-France. Ce dernier, victime d'un malaise cardiaque, a perdu connaissance à son domicile de Saint-Pierre-la-Cour (ouest) alors qu'il gardait ses deux jeunes enfants.

Le garçon a immédiatement enfourché son vélo et a pris la direction de la route départementale pour alerter sa mère, employée de nuit dans un village voisin.

Un automobiliste inquiet de voir un si jeune enfant seul de nuit sur une route réservée aux véhicules motorisés, s'est arrêté. «Je rentrais de mes activités d'arts plastiques, raconte Jean-François Pinot dans les pages de Ouest-France. Je croise de nombreuses voitures et l'une d'elles me fait des appels de phare. Je continue ma route prudemment et j'aperçois ce qui ressemble à un enfant sur un vélo. C'est là que je découvre Kévin-Djéné en pyjama et en tongs, sous la pluie et frigorifié. Il me dit: mon papa est mort».

«Une belle étincelle»

Une fois les gendarmes alertés par l'automobiliste et les informations recoupées, le domicile du garçon est rapidement retrouvé malgré la confusion de l'enfant. Le père de famille, toujours inconscient à l'arrivée des secours, a été hospitalisé en urgence. Il est finalement sorti de l'hôpital sans séquelle ce jeudi.

L'automobiliste qui a eu le bon réflexe «a sauvé mon mari et mon fils» souligne la maman du garçon. Mais celui-ci s'émeut encore de l'initiative de Kévin-Djéné.

«Ce petit garçon est incroyable! Ce qu'il a fait est très intelligent. Sa mère m'a appelé pour me remercier et me dire que son époux était sorti de l'hôpital. J'en ai les larmes aux yeux, c'est une belle étincelle dans notre monde», conclut-il.

(che/nxp)