Ex-employé de British Airways

01 février 2011 21:48; Act: 01.02.2011 21:55 Print

Accusé d'avoir voulu faire sauter un avion

Un ancien informaticien de British Airways a été accusé mardi, au second jour de son procès, d'avoir voulu fomenter un complot avec un imam radical pour faire sauter un avion pour les Etats-Unis.

Une faute?

Rajib Karim, 31 ans, originaire du Bangladesh, a été décrit par l'accusation «comme un extrémiste avec des liens étroits - s'il n'en était pas membre - avec la Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB)», une organisation islamiste interdite dans ce pays.

D'après le procureur, l'informaticien, arrivé en 2006 au Royaume Uni, a commencé à échanger des mails en janvier 2010 avec une cellule terroriste et un prédicateur radical, Anwar al-Awlaki, qui se cacherait au Yémen.

Ce dernier lui a demandé dans un de ces courriels de quelle manière s'y prendre pour introduire un colis dans un avion pour les Etats-Unis et si Rajib Karim pouvait utiliser ses contacts au sein de la compagnie à cette fin, toujours selon le procureur.

«La question est donc : avec les gens que tu connais, est-il possible de faire rentrer un colis ou une personne transportant un colis à bord d'un avion pour les Etats-Unis ?», a demandé par écrit le prédicateur, selon l'accusation.

Après cet échange, l'accusé a demandé à suivre une formation destinée au personnel de bord, a encore déclaré le procureur.

Rajib Kari, qui nie avoir participé à un tel complot, avait été arrêté en février 2010, à une époque où il travaillait au centre d'appels téléphoniques de British Airways à Newcastle.

Au cours de la première journée de son procès lundi, il a cependant reconnu s'être porté volontaire pour des camps d'entraînement terroristes et avoir incité d'autres personnes à en faire autant.

Il a également reconnu avoir participé à la production et la distribution d'une vidéo pour la JMB et avoir transféré des fonds à des fins terroristes.


Son procès devrait durer environ cinq semaines.

(afp)