Grande-Bretagne

12 janvier 2019 13:39; Act: 12.01.2019 16:13 Print

Après le drame, elle plaque tout pour aider sa famille

Le monde d'Ellie, 20 ans, s'est effondré le jour de Noël, lorsque sa mère est subitement décédée. La jeune femme a décidé de prendre le relais pour veiller sur ses frères et soeurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Si les fêtes de fin d'année riment généralement avec joie et bonne humeur, pour la famille Jordan qui vit à Prenton en Angleterre, Noël 2018 s'est transformé en véritable cauchemar.

Âgée de 55 ans, mère de quatre enfants et en parfaite santé, Natalie s'est soudain sentie mal le 24 décembre, au point d'abandonner sa progéniture au moment de l'ouverture des cadeaux, pour aller s'allonger tant son dos la faisait souffrir. «Nous avons dû appeler l'ambulance et je suis partie avec elle, raconte sa fille aînée Ellie, 20 ans, au Liverpool Echo. Quand mes frères et soeurs nous ont rejoints à l'hôpital, elle ne pouvait plus parler. Ses organes ont subitement cessé de fonctionner et elle est partie.»

Fan de Liverpool

Les circonstances exactes de la mort de Natalie Jordan ne sont toujours pas claires, même si un caillot de sang semble à la base de ce décès soudain. Malgré le choc, Ellie a rapidement pris les choses en main: «J'ai tout laissé tomber pour m'occuper de mon frère. J'avais prévu d'aller à l'Université, mais tant pis.» En effet, Jamie, 17 ans, souffre d'une forme d'autisme et de troubles de l'anxiété. Etant séparée du père de ses enfants, Natalie s'en occupait seule à 100%. Ellie a donc décidé de prendre le relais et de veiller également sur sa petite soeur Faye, 17 ans. Quant à la benjamine Sophie, 14 ans, elle résidait déjà chez son papa à Wirral, qui faute de place, ne pouvait pas accueillir ses autres enfants.

Malgré son jeune âge, Ellie a la tête sur les épaules et semble désormais prête à assumer la responsabilité de sa famille: «J'ai eu l'impression d'être prise dans un tourbillon. C'était très stressant. Mais les choses sont différentes maintenant et c'est comme ça.» A l'égard de sa mère, la jeune femme ajoute: «Nous étions très proches, c'était une personne aimante et la plus grande fan du monde de Liverpool.»

(dri)