Baston géante

05 janvier 2011 21:16; Act: 05.01.2011 22:10 Print

Bagarre générale et coups entre requérants

Trois policiers ont été blessés mardi en mettant fin à une rixe opposant près de cent demandeurs d’asile. L’un d’eux a été poignardé.

storybild

Le foyer est installé dans un abri de la protection civile. (Photo: TSR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a de temps en temps des tensions, mais c’est la pre­mière fois qu’il y a une bagarre de cette ampleur.» Directeur de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM), Pierre Imhof accuse le coup.
La baston qui s’est produite mardi soir au foyer des requérants d’asile de Nyon a dégénéré. Un homme d’une vingtaine d’année a reçu plusieurs coups de couteau infligés par un résident.

Argent disparu

La disparition vers 23 h d’une somme d’argent dans un casier du foyer a mis le feu aux poudres, a indiqué mercredi la police cantonale. Une quarantaine de Nigérians ont accusé un ressortissant algérien d’être l’auteur du vol.
Malgré l’intervention du surveillant, le suspect du vol a été blessé de plusieurs coups de couteau à la cuisse gauche. L’incident s’est immédiatement transformé en bagarre générale entre les nonante résidents présents, nécessitant l’intervention d’un important dispositif policier.

Spray au poivre

Durant la fouille des locaux à la recherche de l’auteur des violences, de nombreux objets et matériaux ont été lancés contre les forces de l’ordre.
Les policiers ont dû faire usage de spray au poivre pour se défendre, alors que les camarades de l’auteur des coups de couteau, âgé lui aussi d’une vingtaine d’années, leur balançaient pierres et extincteurs pour les empêcher de l’emmener. Trois policiers ont été blessés aux jambes et aux bras. Le calme est revenu vers 2 h 30.

Journée calme

«La victime a été déplacée dans un autre centre, mais les autres protagonistes sont toujours hébergés dans cet abri, souligne le directeur. Toutefois, la journée d’hier s’est passée dans le calme».

(ats/tpi)