Emirats arabes unis

18 mai 2015 15:07; Act: 18.05.2015 15:55 Print

Brisée, elle se jette de la plus haute tour du monde

La maman d'une jeune femme se bat pour tenter de comprendre comment sa fille a pu sauter de Burj Khalifa, une tour aussi touristique que sécurisée.

storybild

La jeune femme aurait réussi à se faufiler dans l'ouverture de l'une de ces vitres.

Une faute?

Laura Vanessa Nunes, mi-Sud-Africaine, mi-Portugaise, vivait une relation tumultueuse avec un homme d'affaires émirati. Mais le jour où son homme l'a quittée, la jeune femme de 39 ans n'a pas supporté. Le coeur brisé, elle est montée sur Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, et s'est jetée du 148e étage.

Les faits remontent au mois de novembre, mais les autorités de l'Emirat ont tout fait pour garder l'incident secret et les médias locaux se sont tus. Aujourd'hui, Leona Skyes, la maman de la victime, cherche des réponses. Elle s'est donc rendue à Dubaï dans l'espoir d'y voir plus clair. La Sud-Africaine explique au «Daily Mail» qu'elle ne comprend pas comment sa fille a pu sauter de cette tour si touristique, censée être équipée des meilleurs systèmes de sécurité.

Déjà un drame en 2011

Inconsolable, Leona affirme que Emaar, la société immobilière propriétaire de Burj Khalifa, a refusé de lui donner davantage d'informations sur le décès de Laura Vanessa. Elle estime que l'entreprise aurait dû prendre des mesures pour éviter qu'un tel drame se reproduise: en 2011, un Indien s'était suicidé en sautant du 147e étage de la tour. «Comment une telle chose est-elle possible sur une attraction aussi touristique?», s'insurge Leona.

A force d'insister, la Sud-Africaine a persuadé la police locale de lui montrer les images de vidéosurveillance captées depuis l'observatoire du 148e étage. On y verrait la trentenaire se faufiler à travers une petite ouverture conçue de la baie vitrée pour permettre aux touristes de prendre des photos. L'enregistrement montre la jeune femme passer une première fois la tête dans l'ouverture, avant de changer d'avis.

Une chute de 500 mètres

«Je pense qu'elle a eu peur quand elle a regardé en bas. C'était une jeune femme paniquée et terrifiée. Ensuite elle est revenue vers la vitre, s'est retournée en regardant vers le haut, peut-être pour trouver de la force ou pour faire une prière», suppose la maman endeuillée. Après une chute de 500 mètres, le corps de Laura Vanessa a été retrouvé devant un restaurant du troisième étage. Des photos prises récemment semblent démontrer qu'Emaar a renforcé ses mesures de sécurité depuis la mort de Laura Vanessa. Leona, elle, ne désespère pas d'obtenir, un jour, des réponses.

(joc)