Etats-Unis

28 mars 2018 14:23; Act: 28.03.2018 14:23 Print

Décapité sur un toboggan: proprio accusé de meurtre

En août 2016, un enfant de 10 ans a été victime d'un terrible accident sur le plus haut toboggan du monde, au Kansas. La justice entre en scène.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus d'un an et demi après un effroyable drame survenu au parc Schlitterbahn à Kansas City (Kansas), la justice entre en scène. Jeffrey Henry, 62 ans, copropriétaire du site et John Schooley, le designer du toboggan aquatique mis en cause, ont été inculpés de meurtre par imprudence au second degré, mardi. Les peines encourues vont de 9 à 41 ans de prison, rapporte l'agence AP. Dix-sept autres chefs d'accusation pèsent contre les deux hommes, d'autres personnes ayant été blessées sur le «Verrückt», connu à l'époque comme le plus haut toboggan aquatique du monde.

L'acte d'accusation reproche à Jeffrey Henry de s'être «précipité» dans la construction de l'attraction. Le sexagénaire et John Schooley manquaient par ailleurs de compétences en ingénierie et d'expertise technique pour la conception de toboggans, estime l'accusation. La semaine dernière, Tyler Austin, ancien chef des opérations du parc, a été notamment accusé d'homicide involontaire sur la personne de Caleb Schwab, 10 ans.



Après l'arrestation de Jeffrey Henry au Texas, le porte-parole du parc Schlitterbahn avait fermement défendu le sexagénaire dans un communiqué: «Nous, en tant que société et famille, allons combattre ces allégations. Nous sommes confiants qu'une fois les faits présentés, il sera clair que ce qui s'est passé sur le toboggan était un accident imprévisible.» Pourtant, selon l'acte d'accusation, Jeffrey Henry avait pris la décision de construire le plus haut toboggan du monde en 2012, pour impressionner les producteurs d'une émission télévisée. Sa précipitation et son manque d'expertise ont fait que «la compagnie a négligé des étapes fondamentales dans le processus de conception», estime l'accusation.

Installé à l'arrière d'un canot

Le 7 août 2016, Caleb Schwab, 10 ans, avait été décapité lors d'une descente sur «Verrückt »(«fou» en allemand). L'enfant avait grimpé les 17 étages de cette impressionnante attraction, qu'il était impatient de tester. Une fois arrivé au sommet du toboggan, à 51 mètres du sol, l'enfant avait pris place à l'arrière d'un canot et dévalé la pente en compagnie de deux femmes qu'il ne connaissait pas. Des témoins avaient alors entendu des «boums» provenant de l'attraction et vu un corps descendre la pente après la bouée. Les deux passagères assises devant l'enfant avaient souffert d'une mâchoire cassée et d'une fracture de la pommette. Elles n'avaient rien vu de ce qui s'était passé.



Peu après la drame, la police de Kansas City avait déclaré que le jeune garçon avait été victime d'une «blessure fatale à la nuque à la fin de la descente». En novembre 2016, le parc Schlitterbahn annonçait la destruction de son toboggan-phare. «C'est la seule chose appropriée à faire après cette tragédie. Cela fait 50 ans que nous proposons aux familles et aux amis un endroit pour se rassembler, et jamais nous n'avons vécu un événement aussi tragique», avait déclaré Pam Renteria.

Le «Verrückt»


(joc)