Etats-Unis

28 mai 2015 17:51; Act: 28.05.2015 17:56 Print

Des faux passeports pour entrer à l'université

Quinze Chinois ont été inculpés dans une vaste fraude à l'usurpation d'identité et contrefaçon de passeports et visas dans le but d'obtenir des diplômes et d'entrer dans le système d'études supérieures aux Etats-Unis.

Une faute?

Entre 2011 et 2015, les suspects envoyaient des faux passeports chinois aux Etats-Unis utilisés par des imposteurs à des concours d'admission ou des tests d'entrée d'universités ou facultés, en majorité de Pennsylvanie, selon l'acte d'inculpation publié jeudi.

Les suspects pouvaient alors indûment bénéficier des résultats d'autres personnes aux examens, entrer dans l'enseignement supérieur américain et obtenir des visas étudiants.

«Cette affaire justifie que nous protégions des fraudeurs l'intégrité de nos procédures de passeports et visas ainsi que les atouts de notre système d'éducation supérieure», a déclaré le procureur fédéral David Hickton de Pennsylvanie.

Les inculpés encourent un maximum de 35 ans de prison et une lourde amende, s'ils sont reconnus coupables de «complot, contrefaçon de passeports étrangers, fraude de courrier et de paiement».

Le Département d'Etat travaille main dans la main avec le ministère de la Justice dans cette affaire car «si une entreprise criminelle est capable de manipuler des outils de voyage international (comme le passeport ou le visa) par appât du gain, alors la sécurité nationale est en danger», a indiqué David Schnorbus, du Service de sécurité diplomatique (DDS) du département d'Etat.

«Ces étudiants ne trichaient pas seulement pour entrer à l'université, ils trichaient aussi pour violer le système d'immigration de notre pays», a ajouté John Kelleghan, l'agent spécial du ministère de la Sécurité intérieure, dans le même communiqué.

(afp)