France voisine

21 février 2019 16:55; Act: 22.02.2019 13:31 Print

Drame sur un télésiège: fillette dans un état grave

Une petite fille de 6 ans a été retrouvée en arrêt cardiaque à la descente d'un télésiège des Portes du Soleil. Entre la vie et la mort, elle a été héliportée à Genève.

storybild

(Photo: Jean-Bernard Mani)

Une faute?

Le drame est aussi tragique que mystérieux. Il a eu lieu ce jeudi aux alentours de midi à Châtel, dans le domaine franco-suisse des Portes du Soleil.

«L'alerte a été donnée au service de sécurité des pistes de la station, pour porter secours à une fillette de 6 ans, inconsciente à l'arrivée et au débarquement de l'appareil du télésiège de Pierre Longue, l'installation la plus récente du domaine skiable», indique dans un communiqué Nicolas Rubin, maire de Châtel.

À leur arrivée sur place, les secouristes ont tenté de réanimer l'enfant, alors en arrêt cardio-respiratoire. L'activité cardiaque de la petite est revenue à la normale à 12 h 20. Elle a été héliportée aux HUG de Genève près d'une heure plus tard.

Coincée par le garde-corps?

Que s'est-il passé? La victime suivait un cours de ski lorsqu'elle aurait été placée sur le télésiège avec des adultes «pour assurer sa surveillance tout au long du parcours», explique le communiqué. Si les circonstances exactes de l'accident restent à déterminer, la fillette se serait retrouvée avec la tête coincée entre le garde-corps et l'accoudoir du siège durant le trajet.

Quant aux adultes l'accompagnant, ils ne se seraient rendus compte de rien. Mais «cet appareil dispose d'une photographie à l'arrivée permettant d'identifier les adultes présents à ses côtés», ajoute le communiqué. Le télésiège de Pierre Longue nouvelle version vient d'être inauguré. De quatre places il est passé à six.

Dans «Le Dauphiné», le maire de Châtel exprime tout son soutien à la famille de la fillette. «J'ai demandé une prise en charge de la famille par la société des remontées mécaniques; nous l'accompagnons à Genève, nous sommes à ses côtés et mettons tous les moyens pour la soutenir», a souligné Nicolas Rubin.

(rmi)