États-Unis

22 janvier 2020 21:38; Act: 22.01.2020 21:38 Print

Elle chantait en étouffant un à un ses trois enfants

Une Américaine de 22 ans a donné des détails épouvantables sur la manière dont elle a tué ses deux filles de 7 mois et 2 ans et son fils de 3 ans, lundi en Arizona.

Une faute?

Une jeune femme de 22 ans a été arrêtée mardi pour le meurtre de ses trois enfants de 7 mois, 2 et 3 ans, survenu lundi à Phoenix (Arizona). Les causes de la mort des deux filles et du garçon ne sont pas encore formellement établies, mais Rachel Henry a d'ores et déjà avoué les avoir délibérément étouffés, rapporte AZ Central. Selon un rapport de police, l'Américaine a expliqué avoir tué ses petits en plaçant sa main sur leur nez et leur bouche jusqu'à ce qu'ils cessent de respirer. Face aux enquêteurs, Rachel Henry a donné des détails insoutenables de son passage à l'acte.

Elle a notamment expliqué avoir étouffé sa fille d'un an sous les yeux de son fils de 3 ans, qui lui criait d'arrêter et la tapait. Elle s'en est ensuite prise à son petit garçon en le plaquant au sol tout en lui chantant une chanson. La jeune femme a finalement donné le biberon à sa fille de 7 mois avant de lui ôter la vie, là aussi tout en lui fredonnant un air. Après ces épouvantables crimes, l'Américaine a installé ses trois enfants sur le canapé, comme s'ils faisaient la sieste. Elle n'a rien dit au père de sa progéniture, ni à sa tante, qui vivent dans la même maison qu'elle.


Lundi soir, quelqu'un a donné l'alerte en découvrant les bambins inanimés. Pour l'heure, le mobile de la jeune mère reste un mystère. L'un des adultes vivant avec elle a toutefois expliqué à la police qu'elle était accro à la méthamphétamine et qu'elle avait eu un comportement étrange ces derniers temps. Il s'est en effet avéré que par le passé, Rachel s'était vue temporairement retirer la garde de ses enfants en raison de son addiction. Mise en examen pour meurtre au premier degré, la jeune femme a été incarcérée et sa caution fixée à 3 millions de dollars. Elle doit se présenter une première fois au tribunal le 31 janvier.

(joc)