Violences conjugales

11 février 2019 13:13; Act: 11.02.2019 15:43 Print

Elle diffuse les hurlements glaçants de sa voisine

Une Toulousaine accuse la police de n'avoir rien fait pour venir en aide à une jeune femme victime de la violence de son mari. Sa vidéo fait froid dans le dos.

Sur ce sujet
Une faute?

Tôt samedi matin, Sofia a été réveillée par des hurlements de femme qui venaient de l'appartement du dessous. La Française, qui vit dans un immeuble de Toulouse, est descendue en compagnie de sa soeur et d'une autre voisine pour essayer de calmer le jeu. Un jeune homme leur a ouvert la porte avant de copieusement les insulter: «Vous n'avez qu'à appeler la police, je n'en ai rien à foutre», a-t-il lancé aux trois femmes sur le palier. Sofia raconte à Franceinfo avoir appelé la police à 6h35. Une demi-heure plus tard, les forces de l'ordre sont arrivées et, selon l'habitante, n'ont procédé qu'à un «simple contrôle d'identité».



«Les policiers ont demandé à la femme si tout allait bien, puis sont remontés chez moi me dire qu'il n'y avait pas de problème», témoigne la Toulousaine. Comme elle le redoutait, les cris ont repris de plus belle une fois que les policiers ont tourné les talons. Sofia l'assure: la police, appelée une seconde fois, a refusé de revenir. «Ils m'ont dit qu'ils avaient des choses plus urgentes à faire, qu'ils n'avaient pas de voiture disponible. Mais le commissariat se trouve à 50 mètres de notre immeuble!», s'indigne la jeune femme.

Pour marquer les esprits et faire réagir les forces de l'ordre, Sofia a décidé d'enregistrer les cris de sa voisine et de les diffuser sur Twitter. La vidéo, longue de 40 secondes, fait froid dans le dos: on entend les hurlements insoutenables de la victime, entrecoupés de bruits sourds et d'insultes lancées par une voix masculine. «Mon voisin bat sa femme en toute impunité. (...) J'attends qu'il y ait un autre féminicide?», tempête Sofia sur le réseau social, en alpaguant les autorités et Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Sur Twitter, la police a répondu à la publication de Sofia en assurant que «l'affaire est en cours de traitement».



Interrogée par Franceinfo, une source policière explique qu'une équipe est à nouveau intervenue samedi après-midi. «À chaque fois, les policiers n'ont pas constaté de traces d'éventuelles violences conjugales. On est plus dans la dispute, face à des gens qui parlent fort», a précisé cette source. La jeune femme n'aurait pas souhaité porter plainte. La mairie de Toulouse a pour sa part assuré qu'elle était en mesure de mettre cette personne «à l'abri» si elle en faisait la demande. Sofia, qui avait déjà alerté les autorités le 2 janvier, envisage de porter plainte contre la police pour non-assistance à personne en danger.

(joc)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vero1974 le 11.02.2019 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que faire ?

    Si la femme n'a pas de marque et refuse de dénoncer que peut faire la police ??

  • Doneme le 11.02.2019 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peur

    il 3st clair que la femme à peur de son mari et même si cette dernière ne porte pas plainte la police devrait faire quelque chose avant qu' il ne soit trop tard

  • Sébastiano le 11.02.2019 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quoi faire de plus ?

    OK je comprends bien que Mme Sofia souhaite "sauver" la voisine, mais apparemment celle-ci ne souhaite pas porter plainte contre son mari et elle n'a pas de traces de coups et blessures. La Police ne peut malheureusement rien faire d'autre, à part attendre que ce soit la voisine elle-même qui demande de l'aide.

Les derniers commentaires

  • Angelina le 12.02.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    A bon entendeur!

    changer la loi pour une meilleure protection de l'épouse, de la femme, cela serait le moment vu tout ce qui arrive dans ce bas monde remplis de brutes!

  • Hystérie collective le 12.02.2019 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Hmm hmm

    Pas une histoire de violence conjugale mais une crise d'hystérie. Mr est rentré trop tard (6h du mat). Allez voir... Heureusement beaucoup on vu juste et on oser ne pas suivre le troupeau.

  • @STOP le 12.02.2019 02:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtons,svp!

    En lisant certains commentaires je suis horrifié ! Que peut la police faire dans ces cas?!? Même si la dame n a pas de blessures, ( sachant que certaines blessures ne soient pas visibles)"eux" les policiers ont des oreilles!Non?!?Faut attendre et écouter, car si c est un récidiviste ne fera pas si long à qu il recommence. Le fait que cette dame ne porte pas plainte, c est sûrement peur de représailles de la part de son compagnon une fois qu il sera libéré !Comme c est déjà arrivée à beaucoup de femmes. Enfin, lois très mal adaptées à nous jours! Faut arrêter maintenant et revoir cela très vite, car la colère du peuple peut se réveiller. Abe.

    • the Taker le 12.02.2019 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@STOP

      Ben sur Vaud le gars dégage entre deux gendarmes pour 14 jours... Il va ou il veut hôtel ou famille... Merci Mme de Quattro pour ces mesures concrètes contre la violence congugale la pire....

  • Le petit suisse le 11.02.2019 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et oui, c'est toujours moi...

    Je l'ai vécu...Mon père frappait ma mère, mon frère et moi même...je suis un homme brisé...le souvenir que je garde de mon père qui me frappait avec le lit, alors que je me cachait en dessous restera gravé en moi a jamais. Le système et les gens ne comprenent pas que parfois les victimes n'osent pas se plaindre, soit parce qu'ils pensent que s'est de leur faute, soit parce qu'ils aiment malgré tout la personne qui n'arrive pas à contrôler ses impulsions, au point de ne pas vouloir la voir en prison ou avoir une famille séparée...

    • <3 le 11.02.2019 19:27 Report dénoncer ce commentaire

      <3

      <3 chaleureuses pensées pr vous Monsieur, en espérant que le tps un jr saura panser vos blessures <3

    • France le 11.02.2019 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le petit suisse

      Courage, cher Monsieur. Votre poignant témoignage me touche et m'émeut, et j'imagine ne pas être la seule à ressentir cela. Ce qui ne vous a pas tué doit vous rendre plus fort, pour dépasser et transformer ces souvenirs de souffrances, vécues aussi par votre frère, votre mère. Je vous souhaite d'avancer plus sereinement, courage, courage.

    • un homme comme vous le 12.02.2019 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le petit suisse

      Faites une thérapie en psychologie vous verrez ça aide à dépasser le trauma.

  • Tata Danielle le 11.02.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Portez plainte

    Quand elle sera morte j'espère que la police aura des explications. Par contre un homme ou d'ailleurs une femme qui frappe ne vous aime pas. La personne qui frappe une fois recommencera encore et encore car c'est elle le problème et pas l inverse. Partez vite et portez plainte avant qu'il ne soit trop tard. Honte à ces voyous qui frappent !!!