Etats-Unis

15 juillet 2014 08:29; Act: 15.07.2014 08:50 Print

Elle lui réclame 13 millions pour un faux viol

Une trentenaire a tenté de faire chanter un cheikh saoudien. Démasquée, elle doit rendre des comptes à la justice américaine.

Une faute?

Une Allemande a été inculpée lundi en Californie après avoir tenté d'extorquer au moins quinze millions de dollars (13,3 milions de francs) à un cheikh saoudien. En échange, elle lui proposait de ne pas témoigner contre son fils qu'elle accusait faussement d'agression sexuelle et de torture.

La femme de 33 ans et ses deux avocats ont été accusés de tentative d'extorsion, association de malfaiteurs pour recevoir des pots-de-vin et tentative d'obstruction à la justice. L'Allemande a en plus été accusée de tentative de corruption, a indiqué le bureau du procureur de Los Angeles, aux Etats-Unis.

Elle avait affirmé à la police en mars qu'elle avait été violée et torturée par le fils de l'une des plus grosses fortunes d'Arabie saoudite, contre qui des poursuites avaient été engagées pour agression sexuelle.

Charges levées contre le fils

L'un des avocats est notamment accusé d'avoir appelé le père en juin en lui disant que pour quinze millions de dollars, sa cliente ne témoignerait pas contre son fils et que le dossier serait «clos».

Le même jour, l'autre avocat de la plaignante aurait appelé le cheikh en lui demandant vingt millions de dollars en liquide payable sur un compte en Suisse.

L'accusée et les deux avocats ont été arrêtés jeudi et vendredi un juge du tribunal supérieur de Los Angeles a clos le dossier d'accusation contre le fils du cheikh. Les trois accusés risquent jusqu'à quatre années de prison.

(ats)