Royaume-Uni

13 juillet 2018 21:54; Act: 14.07.2018 07:46 Print

Elle s'ébouillante, la peau de ses faux seins «fond»

En préparant une bouillotte pour son fiancé, un mannequin s'est grièvement brûlé la poitrine. La Britannique garde une grande cicatrice qui la mine.

storybild

Nadine (ici avec son fiancé Kyle) est soulagée que ses implants en silicone n'aient pas été trop touchés.

Une faute?

Dans l'espoir de booster sa carrière de mannequin, une Britannique de 18 ans a décidé de s'offrir une augmentation mammaire. Pendant 11 ans, Nadine Foster n'a jamais connu le moindre problème avec ses faux seins, jusqu'au jour où elle a voulu préparer une bouillotte pour son fiancé, malade. En refermant le récipient, la jeune femme de 29 ans a fait une mauvaise manipulation et s'est renversé le liquide bouillant sur la poitrine. Sur le moment, le mannequin n'a pas réalisé qu'elle venait de sérieusement se blesser.

«Mon corps était peut-être en état de choc, parce que pendant plusieurs minutes, j'ai cru que ma robe était simplement chaude», raconte la Britannique au «Daily Mail». Mais environ vingt minutes après l'accident, des cloques ont commencé à apparaître dans le décolleté de Nadine et la peau de ses seins s'est mise à «fondre». «Après un court instant, je me suis mise à hurler tellement j'avais mal. J'ai appelé les secours, qui m'ont dit de me rendre aux urgences», se souvient le mannequin.

Conduite aux urgences, la Britannique a mis trois semaines à se remettre de son accident. Aujourd'hui, elle est contrainte de composer avec une grande cicatrice et doit régulièrement traiter sa peau pour accélérer sa guérison. «J'ai l'impression que ma poitrine est détruite pour toujours», confie la malheureuse.

Nadine se dit tout de même soulagée que ses implants en silicone, qu'elle avait payés 5000 livres à l'époque, n'aient pas été trop endommagés. «Je voulais juste être une bonne fiancée», raconte le mannequin, qui ne souffre plus mais dont la confiance en soi a drastiquement chuté. L'objectif de la jeune femme est désormais de soigner au mieux sa cicatrice, dans l'espoir d'être radieuse à son mariage, prévu l'an prochain.

(joc)