Etats-Unis

22 mai 2015 09:41; Act: 22.05.2015 12:11 Print

Elle souhaite à ses élèves de se faire violer en prison

Scandalisée par une mauvaise blague imaginée par quatre de ses étudiants, une enseignante a dérapé sur Facebook. Elle a été suspendue.

storybild

La publication qui a valu une suspension à l'enseignante. (Photo: Facebook)

Une faute?

Le «senior prank», c'est un grand classique dans les lycées américains. C'est l'occasion pour les élèves de dernière année de laisser leur empreinte dans l'établissement en imaginant des blagues plus ou moins drôles et plus ou moins poussées.

Une enseignante de la Sylvania High School, en Alabama, n'a visiblement pas apprécié ce que quatre de ses étudiants ont fomenté mardi soir: répandre un mélange à base d'excréments de poulet dans toute l'école, rapporte la chaîne WAFF. Scandalisée, Cindy Stephens s'est un peu trop lâchée sur Facebook, mercredi: «Nous savons qui a fait ça et mon souhait le plus sincère c'est que vous vous fassiez sodomiser en prison et que vous passiez dix ans à payer pour les dégâts. Vous êtes à chi**!»

Les responsables de l'école et la police étaient d'accord sur le fait que les élèves devaient payer pour leur mauvaise blague, mais ils ont conclu que les envoyer se faire violer en prison était peut-être un peu excessif. Les quatre étudiants devront donc rendre des services à la communauté en guise de punition. Ils ont présenté leurs excuses et ont accepté de payer les frais de nettoyage, d'accomplir 120 heures de travail d'intérêt général et de renoncer à leur voyage d'études.

L'enseignante, elle, a été suspendue pour la violence de ses propos. Elle a, depuis, fermé son compte.

Le reportage de 48 WAFF
WAFF-TV: News, Weather and Sports for Huntsville, AL

(joc)