Canada

07 janvier 2016 14:48; Act: 07.01.2016 14:52 Print

Héroïnes d'un drame, leur sale réputation les trahit

En voulant protéger un petit garçon de l'attaque du chien familial, deux soeurs jumelles ont été grièvement blessées. Mais leur appel à l'aide sur le web a tourné au vinaigre.

storybild

Kati et Jessi ont échappé au pire, mais leur réputation sur internet leur a joué un sale tour. (Photo: Facebook)

Une faute?

Kati et Jessi Mather, 21 ans toutes les deux, se trouvaient à leur domicile de Richmond (Colombie-Britannique) quand le chien familial s'en est pris à Jayden, le fils de Jessi âgé de 3 ans. En s'interposant, Kati a été grièvement blessée par le rottweiler croisé avec un husky, qui l'a mordu plus de 100 fois. L'un de ses bras a notamment été cassé. Jessi a souffert de multiples coupures, mais grâce à l'intervention de sa soeur jumelle, elle n'a pas été sévèrement touchée dans l'attaque.

«Elles vont bien, je suppose, étant donné ce qu'elles ont vécu, mais leurs blessures sont bien là. Elles prennent beaucoup de médicaments contre la douleur», a confié Alegria Gomez, une amie des deux soeurs, à «The Province». De retour chez elles, Kati et Jessi se remettent tranquillement de cette attaque survenue le 30 décembre. Elles ne veulent pas garder Yogi avec elles, mais refusent cependant que le chien soit euthanasié.

Une réputation sulfureuse sur internet

Avec l'aide d'Alegria, les deux jeunes femmes ont lancé une collecte de fonds sur GoFundMe, mais ont finalement été contraintes de la supprimer. Des internautes bien renseignés ont en effet révélé que Kati et Jessi se présentaient sur les réseaux sociaux comme «les jumelles qui fument des joints». Des clichés les montraient, semble-t-il, en train de fumer de la marijuana, rapporte le «New York Daily News». Certains internautes ont même affirmé que le comportement du chien était dû à la drogue que consommaient les deux soeurs. L'animal a été exposé à de la fumée de marijuana et maltraité, ont-ils dénoncé.

C'est le père des deux jeunes femmes qui a demandé à Alegria de retirer la collecte de fonds, parce qu'une série d'allégations sur ses filles avait humilié la famille entière. Les 645 dollars récoltés iront sur les comptes des jumelles ainsi que celui du fils de Jessi. Yogi, lui, a été pris en charge par une association protectrice des animaux en attendant que les autorités statuent sur son sort.

(joc)