Genève

30 juillet 2014 17:11; Act: 30.07.2014 17:47 Print

Il confond une voiture de police avec un taxi

Un homme, apparemment pris de boisson, a été interpellé mardi aux Pâquis après avoir demandé à des policiers de le conduire à Meyrin (GE).

Une faute?

L'homme, né en 1995, originaire de Guinée, sans domicile fixe, a été appréhendé pour violences contre les autorités et fonctionnaires, dommage à la propriété et infractions à la Loi sur les stupéfiants et à la Loi sur les étrangers, indique un communiqué de la police cantonale genevoise.

Mardi, en début de matinée, dans le quartier des Pâquis l'intéressé a hélé une voiture de patrouille. Les policiers ont stoppé et l'intéressé leur a immédiatement demandé de le conduire à Meyrin. Les agents lui ont expliqué que leur véhicule était une voiture de police et qu'il fallait s'adresser à un taxi pour ce genre de requête. L'individu a néanmoins tenté d'ouvrir la portière du véhicule de police. Il a immédiatement été interpellé et conduit au poste des Pâquis. A la suite des contrôles, il ressort que l'intéressé se trouve en séjour illégal sur le territoire helvétique. De plus, un sachet de marijuana d'un poids total de 0,6 gramme ainsi que la somme de 112,80 fr. et 1,50 euro ont été découverts sur lui.

Matelas déchiré et urine

Au vu de son état d'excitation, de son refus de se prêter au test de l'éthylomètre et aux signes d'ébriété qu'il présentait, il a été placé dans un violon afin de se calmer. Dans ce dernier, il a complètement déchiré un matelas tout en urinant abondamment. Lors de la lecture de ses droits, l’intéressé a sollicité la présence d’un avocat, qui n’a pas souhaité se déplacer, raison pour laquelle dans un premier temps le prévenu a refusé de répondre aux questions. Finalement, il a obtempéré.

Dans son procès-verbal d’audition, il ne reconnait que partiellement les faits qui lui sont reprochés. Au vu de ce qui précède, l'intéressé a été mis à disposition du Ministère public.

(comm/20 minutes)