Justice à Rennes (F)

21 février 2011 16:15; Act: 21.02.2011 16:35 Print

Il tue et brûle sa femme sur son barbecue

Un suspect en Ille-et-Vilaine est accusé d'avoir tué sa femme en 2006, avant d'en brûler les restes sur un barbecue deux ans plus tard.

Une faute?

Un père de sept enfants est jugé à partir de mardi par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, accusé du meurtre en 2006 de sa femme, qu'il aurait enterrée dans son jardin avant d'en brûler les restes deux ans plus tard sur le barbecue familial.

Benoît Piet, 38 ans à l'époque, avait signalé le 3 juillet 2006 la disparition de son épouse Adeline, 34 ans, déclenchant de vastes opérations de recherches dans les environs de leur village de La Gouesnière près de Saint-Malo. Aux enquêteurs, il explique que sa femme voulait changer d'air.

Aveux

Deux ans plus tard, en juin 2008, le père de famille craque cependant lors d'une garde à vue : il avoue avoir enterré le corps de sa femme dans le jardin du pavillon familial puis, sentant l'étau se resserrer, l'avoir exhumé récemment pour en brûler les restes sur le barbecue.

Le suspect nie toutefois le meurtre et oriente les enquêteurs sur plusieurs fausses pistes successives. Il évoque d'abord un suicide de son épouse, puis un crime de rôdeurs qui l'auraient contraint au silence en menaçant de s'en prendre à ses enfants.

Dispute sous alcool

Finalement, Benoît Piet, sans admettre avoir porté de coup fatal, reconnaît que sa femme a trouvé la mort au cours d'une dispute conjugale dans la nuit du 1er au 2 juillet 2006, alors qu'il était alcoolisé. Le couple était en instance de divorce et Benoît Piet devait quitter le pavillon familial le 13 juillet.

L'homme, qui comparaît pour «meurtre par conjoint», encourt la perpétuité. Le verdict est attendu vendredi.



(afp)