Etats-Unis

05 juillet 2018 20:00; Act: 06.07.2018 09:58 Print

Il veut envoyer sa mère de 92 ans à l'EMS, elle l'abat

Une nonagénaire s'est débarrassée de son fils de 72 ans qui voulait la placer en maison de retraite. «Tu prends ma vie, je prends la tienne», a-t-elle déclaré à l'arrivée des policiers.

storybild

Anna Mae Blessing devra répondre de meurtre au premier degré. (Photo: Police du comté de Maricopa)

Une faute?

Une femme de 92 ans a été mise en examen pour le meurtre de son fils de 72 ans, mardi à Phoenix (Arizona). Selon un rapport de la police du comté de Maricopa, Anna Mae Blessing était préoccupée depuis plusieurs jours, parce que son enfant voulait la placer dans une maison de retraite. La nonagénaire a caché deux pistolets, qu'elle possédait depuis les années 1970, dans les poches de sa chemise de nuit et s'est rendue dans la chambre de son fils pour l'affronter.

La dame a expliqué à la police avoir sortir un des revolvers et tiré plusieurs fois sur la victime, rapporte USA Today. La compagne du septuagénaire, âgée de 57 ans, se trouvait dans la pièce au moment du drame. Elle a lutté contre Anna Mae jusqu'à ce qu'elle lâche son arme. La retraitée s'est alors emparée de son deuxième pistolet et l'a pointé sur l'amie de son fils, mais celle-ci est parvenue à la désarmer.

A leur arrivée, les forces de l'ordre ont trouvé Mme Blessing assise dans son canapé. «Tu prends ma vie, je prends la tienne», a-t-elle déclaré. La nonagénaire a confié qu'elle avait prévu de se suicider après avoir tué son fils, mais qu'elle avait perdu ses armes après s'être battue avec la compagne de la victime. Quand la police a demandé à Anna Mae ce qu'elle pensait mériter comme punition, elle a évoqué une «euthanasie». L'Américaine sera jugée pour meurtre au premier degré, agression avec une arme létale et enlèvement. Sa prochaine audience est agendée au 10 juillet.

(joc)