France

31 juillet 2014 14:38; Act: 31.07.2014 14:45 Print

Ils vendent des saucisses avec le symbole de Verdun

L'Ossuaire de Douaumont se serait bien passé d'une telle publicité: à l'heure des commémorations du centenaire de 14-18, un supermarché de Verdun a détourné l'image de la nécropole pour vendre ses produits.

storybild

Le prospectus, avec le produit et l'Ossuaire en tête de page. (photo: dr)

Une faute?

«C'était vraiment de mauvais goût», a commenté le directeur de l'Ossuaire, Olivier Gérard, interrogé jeudi, après que l'établissement eut accepté de faire machine arrière. A la suite de remarques indignées de visiteurs et d'anciens combattants, l'Ossuaire avait précisé dans un communiqué lundi qu'il n'avait «nullement été informé» de la parution et du contenu de cette campagne de publicité du magasin Cora de Verdun, diffusée à 40'000 exemplaires papier et sur internet.

Sur ce prospectus, l'enseigne vendait une cuvée de vin dont la bouteille présentait l'image de l'Ossuaire, entourée de saucissons du terroir. Le tout était surmonté par une photo de l'Ossuaire et du cimetière, où sont enterrés plus de 16 000 soldats.

«Aucune remontée clients»

L'Ossuaire a rappelé son statut de fondation privée depuis 1920, dont la vocation est «d'entretenir et d'honorer une cause qui ne peut se trouver associée à tout et n'importe quoi: le respect et la mémoire de centaine de milliers d'hommes tombés au combat». Tout est cependant rentré dans l'ordre «à l'amiable» après un entretien avec le directeur du supermarché, qui a présenté ses excuses et retiré des rayons des bouteilles de vin où figurait également l'image de l'Ossuaire, selon M. Gérard.

«C'était une erreur de notre part. Nous ne communiquerons plus sur l'Ossuaire sans leur autorisation», a confirmé le directeur du supermarché en question, Alexandre de Moura. «Mais notre démarche était de mettre en avant les produits meusiens et les monuments de Verdun. En aucun cas nous n'avions fait le rapprochement Ossuaire-alimentation», et le magasin n'a eu «aucune remontée clients» sur cette polémique, a-t-il assuré.