France

05 juillet 2018 09:51; Act: 05.07.2018 09:51 Print

Jawad Bendaoud finit (encore) en garde à vue

Le logeur des terroristes a été interpellé mercredi soir à Saint-Denis pour outrages et rébellion envers les forces de l'ordre.

Sur ce sujet
Une faute?

Jawad Bendaoud ne cesse de défrayer la chronique. Depuis sa relaxe par le tribunal correctionnel de Paris pour recel de malfaiteurs terroristes, le jeune homme fait encore parler de lui. Placé en garde à vue au mois d'avril pour avoir menacé de mort son ex-compagne, il a finalement été condamné à six mois de prison avec sursis.

On apprenait par ailleurs, début juin, que Bendaoud se serait vanté devant son ex-petite amie d'avoir «niqué» la justice lors de son procès en lien avec les attentats du 13-Novembre. «Je les ai niqués une fois, je les aurai une deuxième fois», lui aurait-il lancé en évoquant son futur procès en appel, agendé du 21 novembre au 21 décembre. En juin dernier, le délinquant a été interné après une crise de démence survenue chez ses parents. Il est rapidement sorti de l'hôpital et a été ramené chez son père.

Mercredi soir, Jawad a de nouveau frappé: il aurait insulté des policiers tout en filmant la scène avec son téléphone, rapporte Europe 1. Pendant son interpellation, le jeune homme aurait encouragé les témoins à le libérer. Jawad Bendaoud était, par ailleurs, en possession de quelques grammes de cannabis.

(joc)