Frutigen (BE)

08 février 2019 12:51; Act: 08.02.2019 12:51 Print

L'incendiaire présumé reste en prison

La détention provisoire du suspect de l'incendie d'une ferme en février 2018 à Frutigen (BE), qui avait causé la mort d'une femme, a été prolongée de six mois.

storybild

Le Tribunal fédéral. (Photo: Keystone)

Une faute?

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal fédéral a confirmé qu'il pèse toujours une présomption sérieuse de culpabilité contre l'accusé, qui pourrait également s'enfuir.

L'incendiaire présumé avait été arrêté en France dans les jours qui avaient suivi le sinistre. Il avait été extradé vers la Suisse le 20 mars 2018 et mis en détention préventive dans le cadre de l'enquête menée par la justice bernoise pour homicide intentionnel, incendie et atteinte à la paix des morts.

Victime déjà morte

Il n'y a pour le moment aucune preuve du crime, uniquement un certain nombre d'indices. Dans leur rapport, les spécialistes de la police scientifique signalent des traces d'utilisation d'un produit accélérateur de feu. De plus, il ressort clairement de l'arrêt du Tribunal fédéral que la victime n'était plus en vie au moment de l'incendie.

Cependant, les données du téléphone portable de la victime et les données du véhicule de l'accusé ne coïncident pas avec l'hypothèse du Ministère public, indique encore le TF. D'autres investigations sont donc nécessaires. (Arrêt 1B_6/2019 du 31.01.2019)

(nxp/ats)