Sri Lanka

18 mai 2012 15:39; Act: 18.05.2012 21:42 Print

La dispute dégénère, elle lui coupe le pénis

Un Srilankais doit subir une intervention chirurgicale destinée à lui restituer son pénis que sa maîtresse a mordu et coupé au cours d'une dispute vendredi.

Une faute?

Un Srilankais de 30 ans doit subir une intervention chirurgicale destinée à lui restituer son pénis que sa compagne a mordu et coupé au cours d'une dispute vendredi, a annoncé un médecin, tandis que la police enquêtait sur deux autres agressions supposées contre des organes sexuels masculins.

Le trentenaire a été transporté dans un hôpital situé en zone rurale à Andapana, à 180 km au sud de Colombo, après avoir été mutilé par sa compagne, une femme de 45 ans, au cours d'une querelle qui a dégénéré en affrontement violent.

«Environ les trois quarts du pénis ont été coupés», a déclaré à l'AFP un médecin qui a souhaité garder l'anonymat.

«Nous avons arrêté l'hémorragie et avons envoyé cet homme chez un urologue à Karapitiya», une ville située à proximité, «pour voir s'il était possible de rattacher la partie sectionnée», a-t-il ajouté.

Selon un policier, cet homme, un coiffeur identifié sous le nom de Chandana Pradeep, et la femme se sont querellés car elle a refusé de lui donner de l'argent pour l'achat d'alcool.

La police avait dans un premier temps indiqué que le couple était marié, puis précisé que la victime avait déclaré dans sa déposition que la femme était sa maitresse.

Autres cas

Deux autres hommes ont été hospitalisés dans la même région pour des blessures aux organes génitaux. La police, qui n'a pas précisé comment ces hommes avaient été blessés, a indiqué qu'elle menait une enquête pour déterminer l'existence éventuelle d'un lien entre les trois cas.

L'affaire du coiffeur évoque un cas devenu célèbre, celui de l'Américain John Bobbit, dont l'épouse Lorana avait coupé en 1993 le pénis avec un couteau de cuisine. La femme avait affirmé avoir subi pendant des années des violences conjugales, physiques et psychologiques.

(afp)