Enquête sur une disparition

16 février 2011 11:39; Act: 16.02.2011 11:46 Print

La joggeuse disparue aurait pu être enlevée

La joggeuse qui a disparu en rase campagne lundi a peut-être être enlevée, selon les premiers éléments de l'enquête.

storybild

La police envisage un enlèvement dans le cadre de la disparition d'une joggeuse, près de Toulouse, en France. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'enquête sur la disparition lundi matin d'une joggeuse sur la commune de Bouloc (Haute-Garonne) s'oriente vers un enlèvement avec séquestration et violences volontaires à personne, a déclaré mercredi matin Michel Valet, procureur de la République de Toulouse.

«Au cours de la journée d'hier, un certain nombre d'éléments sont venus conforter l'hypothèse d'une agression. Il a été découvert sur un chemin de terre qui a dû être emprunté par cette femme des taches de sang à proximité desquelles on a retrouvé des effets personnels, un bijou et un chouchou reconnus comme lui appartenant», a ajouté le procureur, précisant qu'il n'était pas optimiste.

115 gendarmes mobilisés

Cette femme de 49 ans, qui habite avec son mari route de Villaudric à Bouloc, a l'habitude de faire son jogging le matin très tôt. Lundi, elle avait quitté son domicile aux environs de 4h30 et n'est pas rentrée depuis. L'alerte a été donnée par son mari à 6h30 lundi matin et les premiers gendarmes sont intervenus à 7h15.

Depuis mardi, au minimum 115 gendarmes sont mobilisés pour retrouver la joggeuse.

Le procureur a indiqué qu'il n'y avait pour l'instant aucune garde à vue et qu'aucune information judiciaire n'avait été ouverte.

(ap)