France

28 juillet 2014 21:13; Act: 28.07.2014 21:21 Print

La remise en liberté de la mère de Fiona demandée

Les avocats de la mère de Fiona, Cécile B., ont demandé sa remise en liberté afin de l'aider à se souvenir du lieu où la fillette, disparue en mai 2013 à Clermont-Ferrand, aurait été enterrée.

Voir le diaporama en grand »
28.07.2014 Les avocats de la mère de Fiona, Cécile Bourgeon, ont demandé sa remise en liberté afin de l'aider à se souvenir du lieu où la fillette, disparue en mai 2013 à Clermont-Ferrand, aurait été enterrée. 21.10.2013 Le procureur de la République a déclaré lundi avoir demandé une requalification en «coups mortels aggravés» de la mise en examen de Cécile B., mère de Fiona. 10.10 Les nouvelles recherches réalisées jeudi en présence de Cécile B. n'ont toujours pas permis de retrouver le corps de la petite fille décédée en mai. 06.10 Une marche silencieuse en la mémoire de l'enfant de 5 ans. Plus de 2000 personnes se sont réunies à Clermont-Ferrand dimanche 6 septembre, en la mémoire de Fiona. Le père biologique de l'enfant en tête 30.09 Nicolas Chafoulais, le père biologique de Fiona, a réclamé lundi la «garde exclusive» de son autre fille Eva, 3 ans. Cécile B., mère de Fiona, accuse son compagnon d'avoir tué l'enfant. L'homme est décrit par son entourage comme tyrannique, possessif et toxicomane. 29.09.13 Un rassemblement a été organisé dimanche, à Clermont-Ferrand, à la mémoire de Fiona. 26.09.13 Berkane M., 32 ans, beau-père de Fiona, a été mis en examen jeudi soir pour «coups mortels» aggravés, qui auraient entraîné en mai le décès de la fillette de 5 ans, et placé en détention provisoire. La mère de Fiona Cécile B., 25 ans, a été mise en examen pour quatre délits, dont «recel de cadavre», et placée en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Le procureur de la République Pierre Senès livre de nouveaux détails: le dimanche 12 mai, Cécile B. et Berkane M. découvrent le corps de la petite Fiona, sans vie, dans son lit et décident alors de le dissimuler. Après l'avoir mis dans un sac en plastique, ils prennent leur voiture pour aller l'enterrer nue à la lisière d'une forêt près de Clermont-Ferrand sous les yeux de la seule fille, âgée de 2 ans, que les deux parents ont en commun. Les recherches du corps ont lieu à la lisière dune forêt dans les environs de Clermont-Ferrand. Selon son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, Cécile B. s'est montrée «très floue» sur le lieu où se trouve le corps. Fiona ne s'est donc pas volatilisée mystérieusement dans un parc de Clermont-Ferrand, le 12 mai, alors que sa mère, enceinte, s'était assoupie sur un banc, comme le couple l'a soutenu devant tout le monde pendant plus de quatre mois. La petite a succombé après avoir reçu des coups dans des circonstances encore à préciser. Xavier Capelet, l'avocat de Berkane M. La fillette aurait été ensevelie près du lac d'Aydat, à 30 km au sud-ouest de Clermont-Ferrand, selon lepoint.fr qui a diffusé cette carte des lieux. 26.09 La mère et le beau-père de la petite Fiona vont être transférés et déférés dans la journée à Clermont-Ferrand. Des fouilles pour retrouver le corps de la fillette seront entreprises en forêt. 25.09.13 «Elle est morte accidentellement à la suite de coups qu'elle (la mère, ndlr) n'a pas portés personnellement bien évidemment», a dit l'avocat de la mère de Fiona , Gilles Portejoie, devant les locaux de la police judiciaire de Perpignan, . 25.09 Plus de quatre mois après la disparition d'une fillette de 5 ans à Clermont-Ferrand, l'enquête s'est resserrée sur la piste familiale avec la garde à vue de cinq personnes. 25.09 Cécile B., 25 ans, a été interpellée mardi en fin d'après-midi avec son compagnon, Berkane M., à Perpignan, où le couple s'est installé récemment et où vit la famille de la mère. 24.09 Rebondissement dans l'affaire Fiona, disparue depuis le mois de mai dernier à Clermont-Ferrand. Sa mère et son concubin ont été placés en garde à vue. 17.05 Une reconstitution est organisée dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand où a disparu cinq jours auparavant la petite Fiona. La police de Clermont-Ferrand a lancé lundi un appel à témoins après la disparition de la petite Fiona, cinq ans, dans un parc de la ville. La fillette blonde «au teint clair», de «type européen», mesure 1m10 et était vêtue au moment de sa disparition d'un survêtement noir avec un logo blanc Hello Kitty, de tennis noirs, et portait au cou une chaîne en or, selon le descriptif de la police qui ignorait encore la raison de cette disparition. Une centaine de policiers et de militaires du 92e régiment de Clermont est mobilisée pour fouiller le parc Montjuzet. La superficie de ce dernier, situé sur les hauteurs de Clermont-Ferrand, est de 26 hectares.

Sur ce sujet
Une faute?

«Cette remise en liberté pourrait lui permettre de bénéficier d'un cadre plus serein pour se souvenir de l'endroit où le corps de l'enfant a été enterré», a déclaré à l'AFP Me Gilles-Jean Portejoie, confirmant une information du quotidien régional La Montagne. «Cécile B. accepte ce qui lui est reproché sur le plan délictuel mais a toujours contesté sa mise en examen supplétive pour coups et blessures ayant entraîné la mort. Elle n'a jamais accepté qu'on la soupçonne d'avoir été violente avec Fiona (...) Le moment est venu pour elle de s'occuper de ses enfants», a-t-il ajouté.

Selon lui, il n'y a pas la moindre suspicion de violence qui puisse être reprochée à sa cliente dans ce dossier. Actuellement incarcérée à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas, Cécile B. «fait tout pour se souvenir du lieu où elle a enterré Fiona. Elle est obsédée par ça, par l'idée de donner une sépulture décente à sa fille», a souligné l'avocat clermontois. Si elle était remise en liberté, la mère de Fiona irait vivre chez sa mère dans les Pyrénées-Orientales, a-t-il par ailleurs précisé.

Après avoir fait croire pendant quatre mois à un enlèvement, Cécile B. et son compagnon de l'époque, Berkane M., ont avoué en septembre 2013 que Fiona était morte. Le couple dit l'avoir enterrée en lisière de forêt, près du lac d'Aydat (Puy-de-Dôme) mais le corps de la fillette reste pour le moment introuvable, malgré plusieurs séries de fouilles dans ce secteur.

(afp)