Canton de Zurich

02 avril 2019 19:45; Act: 02.04.2019 21:11 Print

Le policier piquait l'argent des parcmètres

L'ancien chef de la police de Richterswil (ZH) a été condamné mardi à 24 mois de prison avec sursis.

storybild

Entre 2014 et 2018, le prévenu a dérobé 144'000 francs. (Photo: Keystone/Samuel Schalch / Tages-Anzeiger)

Une faute?

L'ancien chef de la police communale de Richterswil a été reconnu coupable d'abus de confiance qualifié, de faux dans les titres, de vol et de blanchiment d'argent. Il a été condamné dans le cadre d'une procédure accélérée. Il écope de 24 mois de prison avec sursis, d'une amende de 1000 francs et doit rembourser 144'000 francs à la commune de Richterswil.

«Vous avez fait une énorme bêtise», a déclaré le président du tribunal de district de Horgen (ZH) lors de la lecture du jugement. «Vous avez aussi nui à la réputation de la police».

L'argent des parcmètres dans sa poche

Le prévenu a fait partie de la police communale de Richterswil pendant 18 ans, dont 16 comme chef. Dans cette fonction, il était responsable de la collecte de l'argent des parcmètres. Dès 2014, il a commencé à mettre une partie de cet argent dans sa poche.

La première année, il a ainsi pu verser 10'000 francs sur son compte en banque. Les années suivantes, les montants pris dans les parcmètres ont augmenté: 17'000 francs en 2015, 38'000 francs en 2016, 67'000 francs en 2017, puis 12'000 francs en 2018.

Devant le tribunal, le prévenu a expliqué qu'il a commencé à puiser dans les parcmètres parce qu'il était dans un moment difficile de sa vie. Il a évoqué un divorce compliqué qui a eu pour conséquence qu'il ne pouvait plus voir sa fille.

Victime de violence domestique

Il a ensuite rencontré une Roumaine, mais l'argent sur son compte en banque n'a pas amélioré sa situation. Peu après la naissance de sa deuxième fille, sa relation avec la Roumaine à commencer à battre de l'aile. Il a affirmé avoir été victime de violence domestique.

Afin de ne pas être soupçonné, l'ancien policier a aussi déposé dès 2016 de l'argent pris dans les parcmètres sur le compte bancaire de sa mère. Il s'est ainsi rendu coupable de blanchiment.

Entre mai 2014 et mars 2018, l'ancien policier a fait 71 fausses déclarations auprès du service des finances de la commune de Richterswil. Au total, il a détourné 144'000 francs à son profit.

Clé du coffre-fort

Son dernier coup en février 2018 a été de voler la clé du coffre-fort d'un collègue. Il y a dérobé 600 francs.

Lors d'un contrôle financier interne en 2017, la commune a constaté qu'il manquait des dizaines de milliers de francs. L'enquête a vite mené vers le chef de la police qui a été arrêté sur son lieu de travail le 20 mars 2018.

(nxp/ats)