Etats-Unis

11 avril 2019 22:46; Act: 12.04.2019 14:19 Print

Les tourtereaux tueurs à gages se trompent de cible

Trois personnes ont été mises en examen pour le meurtre d'une femme de 24 ans, survenu en septembre 2017. Chargés d'abattre l'ex-épouse d'un homme, les tueurs à gages ont visé sa soeur.

Une faute?

Un jeune homme de 20 ans et une adolescente de 17 ans ont été arrêtés mardi à Everett (Washington). Tout comme un homme de 31 ans déjà incarcéré depuis l'année dernière, ils sont soupçonnés d'être impliqués dans la mort d'Alisha Canales-McGuire, survenue le 20 septembre 2017. Ce jour-là, l'Américaine de 24 ans avait été abattue à l'entrée de la maison de sa soeur, alors que ses deux nièces et son neveu dormaient à l'intérieur.

La victime s'occupait des enfants pendant que leur maman, Amanda Canales, était en voyage d'affaires. Selon la police du comté de Snohomish, Alisha a été abattue par des tueurs à gages qui se sont trompés de cible. Kevin Lewis avait en réalité donné l'ordre à son cousin et à la petite amie de celui-ci de liquider son ex-femme Amanda, la soeur d'Alisha. Le couple a été mis en examen pour meurtre au premier degré et conspiration criminelle en vue de commettre un meurtre.

Ils se vantent à droite à gauche

Selon CBS, les relevés téléphoniques des tueurs à gages, originaires de Spokane (Washington), montrent qu'ils se trouvaient dans la région d'Everett au moment du drame. Peu après le meurtre, le jeune homme de 20 ans avait posté sur les réseaux sociaux des photos montrant une liasse de billets de 100 dollars. Sa petite amie, elle, se serait vantée auprès de quelques personnes d'avoir été engagée pour tuer quelqu'un.

Déjà derrière les barreaux pour avoir agressé son ex-femme lorsqu'elle avait demandé le divorce, Kevin Lewis, a été mis en examen pour le meurtre de son ex-belle-soeur. Selon Amanda, «tout le monde savait depuis le premier jour» que son ex-mari était impliqué dans ce drame. L'Américaine explique que son époux la maltraitait psychologiquement, et que cette violence avait fini par devenir physique. «Je pense qu'il est important que les gens reconnaissent les signaux d'alerte. Peut-être que si j'en avais pris conscience plus tôt, ma soeur serait encore parmi nous», regrette-t-elle.



Jeune mariée, Alisha rêvait de fonder une famille. «Elle était une soeur extraordinaire, une amie fabuleuse pour beaucoup de gens et une tante fantastique», confie Amanda.

(joc)