France

08 juillet 2014 13:46; Act: 08.07.2014 15:26 Print

Les dents de la mer au lac de Pont-à-Mousson

Alors qu’elle nageait dans le lac du Grand Bleu, en Lorraine, une triathlète a été mordue, vendredi passé, par un poisson. C'était probablement un silure.

Sur ce sujet
Une faute?

Peur bleue sur le Grand Bleu. D’après le «Républicain Lorrain», une Messine de 37 ans a ressenti une violente douleur alors qu’elle nageait dans le lac, à 7h30 vendredi matin. La femme, sportive chevronnée, s’entraînait au triathlon avec d’autres amis. Malgré la douleur, elle a pu apercevoir «un poisson très long, comme un serpent». Sa combinaison porte encore les traces et les accrocs de la rencontre. La forme de la morsure laisse penser à un silure, un poisson devenu courant dans les lacs et les rivières dont la taille peut dépasser 2 mètres.

Bien que rarissimes, on dénombre quelques morsures de ce poisson envers l’homme, en particulier durant la période de reproduction. Le silure est un poisson qui fuit la lumière et recherche le calme. La présence de baigneurs peut le rendre agressif. Le «Républicain Lorrain» cite ainsi le cas d’une adolescente mordue dans le Doubs, l’année dernière.

A la mairie de Pont-à-Mousson, on rappelle que la partie réservée à la baignade est limitée à 100 m², où la présence de poissons est très rare. La nage au-delà est autorisée pour les triathlètes licenciés, sous surveillance et durant certaines heures.

(20 minutes)