France

12 septembre 2019 20:39; Act: 12.09.2019 20:39 Print

Paralysée après avoir mangé une soupe périmée

Une habitante de l'Essonne est atteinte de botulisme, une maladie très rare et parfois fatale. L'aliment en cause serait une soupe de légumes passée depuis trois semaines.

Une faute?

Une Française se retrouve dans un état dramatique après avoir consommé une soupe de légumes périmée depuis trois semaines. «Elle est quasi totalement paralysée. Et avec très peu d'espoir de récupération», confie une amie au «Parisien». La victime, domiciliée dans l'Essonne (près de Paris), a fait un premier malaise fin août. Sa santé s'est ensuite passablement dégradée, si bien qu'elle a été hospitalisée à Paris.

Après avoir cru à un AVC, les médecins ont finalement diagnostiqué chez la patiente un cas de botulisme. Cette maladie, très rare et parfois fatale, est due à l'absorption de toxines présentes dans un aliment contaminé. Dans ce cas précis, il s'agirait d'une soupe de légumes en bouteille, retrouvée dans le frigo de la Française et périmée depuis trois semaines. Contactée, la marque de soupe incriminée souligne qu'«aucun problème n'a été signalé sur les 630 bouteilles du lot qui ont été vendues et consommées depuis». La négligence aurait donc été commise par la consommatrice.

«Plus puissante que le cyanure»

Le supermarché qui a vendu ladite soupe confirme: «Aucune demande de retrait de ce produit n'a été formulée, ni par la société qui le commercialise, ni par les autorités.» Le Dr Christelle Mazuet, responsable du centre national de référence Bactéries anaérobies et botulisme de l'Institut Pasteur, explique que la toxine botulique est «la plus puissante du monde végétal, microbien ou encore animal. Elle est plus puissante que le cyanure.» Il suffit d'une très faible quantité de cette toxine pour paralyser une personne extrêmement rapidement.

Vingt-cinq aliments contenus dans le frigo de la patiente ont été analysés. Les résultats n'ont pas encore été publiés, mais les plus forts soupçons pèsent sur la fameuse soupe. «Il s'agit d'un produit frais avec une date limite de consommation courte largement dépassée. Cela en fait forcément un produit à risques», explique le Dr. Mazuet. La spécialiste rappelle qu'il est important de respecter les dates limites de consommation. «Il est également primordial de ne pas rompre la chaîne du froid et de bien régler son réfrigérateur à 4°C», conclut-elle.

(joc)