La croisière vire au cauchemar

15 octobre 2019 21:18; Act: 16.10.2019 06:04 Print

«Je devrais être au Japon au moment où je parle»

Un groupe de voyageurs qui s’apprêtaient à partir en croisière à bord du «Quantum of the Seas» se sont fait refuser l'entrée en Chine. Une Bâloise raconte sa mésaventure.

storybild

Certains touristes n'ont même pas pu monter sur le bateau. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je devrais être au Japon au moment où je vous parle», explique H.B.* A la place, une Bâloise est de retour sur son lieu de travail... en Suisse. Son rêve de croisière sur le Quantum of the Seas, partant de la Chine, pour rallier Singapour en passant par le Japon, n'a pas vu le jour. En effet, jeudi passé, elle et 13 autres membres d'un groupe de voyageurs de 40 personnes n'ont pas pu entrer en Chine après leur arrivée depuis Zurich. «Nous n'avons eu aucune explication», raconte la femme de 61 ans habitant Pratteln (BL).

Le guide touristique, qui a également été refoulé à la douane, n’a pas forcément été d’une grande aide non plus. «Personne n’avait de numéro d'urgence et on a été submergés par la situation», précise H.B. Avant son vol de retour forcé, la sexagénaire a contacté le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), en vain. «Je suis allée plusieurs fois en Chine, mais je n'avais jamais connu pareille mésaventure».

Des familles séparées

La Bâloise n’était pas la seule dans ce cas. Des centaines de personnes n’ont pas réussi à monter à bord du Quantum of the Seas, qui a quitté Tianjin le 7 octobre. Même des familles ont été séparées par les autorités chinoises. Les faits ont notamment été rapportés par des Britanniques. D'autres voyageurs en provenance d'Angleterre sont quant à eux parvenus à monter à bord du Quantum of the Seas en partance pour le Japon quelques jours plus tard.

«Nous regrettons profondément les désagréments causés par cette situation», a déclaré Royal Caribbean International. Cependant, la compagnie maritime n'a fourni aucune information sur le nombre total de passagers concernés.

Les autorités frontalières ont le dernier mot

Le problème: de nombreux voyageurs sont entrés en Chine sans visa. Comme le séjour a duré moins de 144 heures, un visa de transit aurait dû être délivré à l'entrée. «Cependant, les autorités frontalières chinoises ont le droit absolu de décider à qui elles autorisent ou non l'entrée sur leur territoire», explique l'ambassade de Chine en Suisse.

Le DFAE confirme que sa ligne d'assistance téléphonique a été en contact avec une personne concernée. «Les ambassades et consulats suisses n'ont aucun moyen d'intervention», a déclaré un porte-parole. Comme le groupe comprenait plusieurs ressortissants allemands, les événements sont également connus du ministère des Affaires étrangères allemand. Quant aux raisons exactes de ces refus, elles restent inconnues pour le moment.

Dans tous les cas, il est conseillé de demander un visa pour les séjours de transit en Chine. «L'agence de voyage n'a probablement pas précisé si leurs plans étaient conformes aux dispositions relatives à l'exemption de visa», note l'ambassade de Chine.

Remboursés

L'agence de voyage allemande E-Hoi, avec laquelle H.B avait réservé la croisière, n'a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Toutefois, la Bâloise a annoncé qu'on lui avait offert la possibilité de se faire rembourser intégralement le voyage.

*Nom connu de la rédaction

(lha/vsm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Popol le 15.10.2019 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Shame

    Pourquoi ne demandons-nous pas des visas d'entrées aux chinois en bonne et due forme pour venir chez nous ? Et arrêtons d'aller dans ce pays où les droits humains sont bafoués !!!

  • Bakis Ulisse le 15.10.2019 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est normal en Chine

    C'est normal dans un pays où pendant la révolution a éliminé plus de 70 millions de personnes et après a construit un mausolée pour honorer un des pire criminels que l'histoire aille connu. Pour eux la démocratie c'est encore un optional ! Actuellement ils sont dans l'arrogance !

  • Greg-ch le 15.10.2019 22:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on devrait faire pareille

    avec les avions de chinois qui débarquent en suisse pour visiter, à la douane hop on en chope la moitié ont leur dis non non vous avez pas le droit de venir pour aucune raison et hop retour en Asie avec le prochain vols, a leur frais et peut-être qu'on reduirais déjà un peu ce tourisme de masse

Les derniers commentaires

  • johnreese le 17.10.2019 00:03 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont content les c...

    bien fait ces paquebots sont une honte permets aux pauvres de jouer aux riches en polluant.

  • toto le douanier le 16.10.2019 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien fait

    ils l'on pas mal volée, quand on voyage on se prépare des mois á l'avance on contrôle la validité de son passeport et on se renseigne sur les visas nul n'est censé ignorer les lois.

  • Geraldine le 16.10.2019 17:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La croisière s'amuse

    J'en fais une par année et jamais eu de problème et je compte bien en faire beaucoup encore. Incroyable comme les gens sont jaloux des autres ! Il y a tout sur ces bateaux et des millions de personnes y travaillent

    • bonvoyage le 16.10.2019 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Geraldine

      et n'oubliez pas de contrôler vos papiers avant de partir.

  • prenom nom le 16.10.2019 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    ocean live

    Pour ceux que ça intéresse et veulent voir "live" ce qui se passe sur nos oceans:

  • Berlingot le 16.10.2019 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    suisse attitude

    pas mal de commentaires, ...certainement de suisses très moyens, ceux qu'on croise le matin dans les gares, le costume Charles Voegele, les chaussures Dosenbach pas très propres, sans oublier le 20min dans l'attaché-case!