Bâle

08 juin 2018 20:14; Act: 08.06.2018 20:15 Print

Peine alourdie pour le meurtre d'une Sri-Lankaise

La justice de Bâle-Ville a allongé, de 15 à 17 ans, la peine de prison infligée en première instance à un Sri-Lankais de 46 ans pour avoir assassiné son ex-compagne en décembre 2000.

storybild

(Photo: DR/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

L'accusé avait été arrêté 14 ans après les faits en Nouvelle-Zélande, où il avait commencé une nouvelle vie avec femme et enfants.

Pour la Cour d'appel de Bâle-Ville, il ne fait aucun doute que c'est bien l'accusé qui a étranglé puis égorgé la jeune femme de 23 ans, tamoule comme lui. Il n'existe aucune preuve matérielle, mais le faisceau d'indices constaté est solide, a expliqué le président du tribunal vendredi en annonçant le jugement. L'accusé a toujours nié les faits.

La défense, qui avait fait appel de la condamnation prononcée en décembre 2016, demandait l'acquittement par manque de preuves. La Cour a estimé, au contraire, que la «brutalité extrême de l'exécution» de la jeune femme exigeait une peine plus sévère encore que les 15 ans de prison infligés en première instance. Elle l'a donc allongée de deux ans.

Incohérences et contradictions

Requérant d'asile pendant dix ans en Suisse, le prévenu avait déjà menacé de mort sa victime à plusieurs reprises par jalousie avant de passer à l'acte. En outre, il n'a donné aucune explication cohérente à sa fuite au cours de la nuit du crime. D'autres déclarations de sa part à la Cour s'avèrent, en outre, contradictoires ou dénuées de sens, estime le président de la Cour d'appel.

Après un véritable périple qui a suivi son crime, l'accusé était arrivé en Nouvelle-Zélande en 2001 avec de faux papiers d'identité. Il avait alors moins de 30 ans.

L'homme a refait sa vie, s'est marié et a eu des enfants dans ce pays. Il dirigeait un magasin d'alimentation à Auckland, lorsqu'il a été démasqué en 2014, puis extradé vers la Suisse un an plus tard. Venus de Nouvelle-Zélande, les enfants et l'épouse de l'accusé ont assisté au procès.

(nxp/ats)