Ukraine

23 décembre 2008 20:30; Act: 23.12.2008 21:00 Print

Perpétuité pour un tueur et violeur en série

Une cour ukrainienne a condamné mardi à la réclusion à perpétuité un ex-criminaliste accusé d'avoir violé et tué des dizaines de fillettes et de jeunes femmes.

Une faute?

Il s'était lui- même défini pendant son procès comme "une brute" devant être "gardée dans une cage".

A l'issue d'un an de procès, la cour de Dnipropetrovsk (centre- est) a reconnu Sergui Tkatch coupable de 37 meurtres, viols et tentatives de meurtres commis de 1984 à 2005 dans les régions de Dnipropetrovsk et de Zaporijia (sud-est).

"Je demande au tribunal de me condamner à la peine maximale car je suis une brute et une brute comme moi doit être gardée dans une cage", a-t-il lancé dans sa dernière déclaration avant la lecture du verdict, qui a commencé lundi et duré deux jours.

La réclusion criminelle à perpétuité est la peine maximale en Ukraine, la peine de mort ayant été abolie en 2000 dans cette ex- république soviétique.

"Les paroles me manquent pour décrire mes crimes, de telles paroles n'ont pas encore été inventées", a ajouté cet homme, qui a avoué avoir commis une centaine de meurtres et de viols, dont seule une partie a pu être élucidée pour le moment.

Il travaillait pour la police

Arrêté en 2005, quand il habitait dans la région de Zaporijia, le criminel était arrivé en Ukraine en 1982 en provenance de la région russe de Kemerovo en Sibérie, où il travaillait pour la police.

Des fillettes et jeunes femmes ont commencé à disparaître en 1984 dans la région de Dnipropetrovsk, où l'homme en question avait d'abord élu domicile.

Ce père de cinq enfants marié à trois reprises et âgé de 56 ans est accusé d'avoir commis au moins une quarantaine de meurtres dans l'est et le sud du pays, selon le parquet régional.

En 1999, un autre tueur en série ukrainien, Anatoli Onoprienko, avait été condamné à mort pour avoir tué une cinquantaine de personnes. Mais il n'a jamais été exécuté.

(ats)