Schwytz

17 juillet 2014 18:38; Act: 17.07.2014 18:47 Print

Policier condamné: l'accusation fait appel

Le flic schwyztois condamné en avril pour avoir tué un cambrioleur non armé lors d'un contrôle en 2012 aura droit à un nouveau procès. Le Ministère public du canton a fait appel.

Sur ce sujet
Une faute?

Cette affaire soulève une série de questions fondamentales qui peuvent régulièrement se poser dans le cadre du travail quotidien de la police, écrit jeudi le Ministère public schwyzois. Il s'agit surtout de savoir si un policier a le droit de se comporter dans une telle situation comme le prévenu s'est comporté, précise à l'ats le procureur Frédéric Störi.

15 mois avec sursis: trop clément

Le tribunal pénal du canton de Schwytz a reconnu le policier de 38 ans d'homicide par négligence et de lésion corporelle. Il l'a condamné à une peine de 15 mois avec sursis. Le procureur avait requis une peine ferme de cinq ans et trois mois. Il maintient cette exigence, précise-t-il. La défense avait demandé l'acquittement. Selon elle, le policier a agi par légitime défense.

Les faits remontent au 12 septembre 2012. Ils se sont produits près de Rickenbach (SZ). Lors du contrôle réalisé devant un feu rouge, le policier a ouvert, le pistolet à la main, la portière du passager avant du véhicule suspect, volé peu auparavant.

A la surprise du policier, un homme de 24 ans occupait le siège de passager avant. Ce dernier a alors fait un geste avec son bras droit. Aussitôt, le policier a tiré un coup de feu mortel: la balle a traversé le crâne du passager et blessé le conducteur de 25 ans au bras.

(ats)