Mexique

20 février 2019 22:42; Act: 20.02.2019 22:42 Print

Retrouvée décapitée avec un mot narguant son mari

Le corps de Susana Carrera a été découvert dans un parking, une semaine après son enlèvement. Près de sa dépouille, ce mot: «C'est arrivé parce que mon mari n'a pas voulu payer ma rançon»

Une faute?

Le corps décapité d'une femme d'affaires mexicaine a été retrouvé mercredi dernier dans un parking de Coatzacoalcos, dans l'Etat de Veracruz (est). Susana Carrera avait été kidnappée une semaine plus tôt devant la maison d'une amie alors qu'elle allait récupérer ses deux enfants. Des caméras de vidéosurveillance ont d'ailleurs immortalisé le moment où la Mexicaine se faisait enlever.



À côté du corps de la victime, la police a retrouvé un mot laissé par ses ravisseurs: «Cela m'est arrivé parce que mon mari a joué le gars solide et n'a pas voulu payer ma rançon.» La famille de Susana a confirmé n'avoir pas été en mesure de récolter la somme réclamée. Selon la presse locale, les kidnappeurs demandaient 4 millions de pesos mexicains, soit 208'000 francs.

Quelques heures après la découverte du corps de la Mexicaine, son mari s'est fendu d'un message sur les réseaux sociaux: «Merci beaucoup à tous pour vos prières et vos vœux pour que ma femme Susana Carrera puisse rentrer chez elle. Malheureusement, elle n'a pas pu le faire et elle est décédée.» Luis Manriquez et son épouse étaient les propriétaires de Pezaliminio, une entreprise d'aluminium qui possède un bureau à Coatzacoalcos. On ignore encore pourquoi les ravisseurs, qui courent toujours, s'en sont pris précisément à Susana.

Une photo du corps de la victime et du mot déposé à proximité a fuité dans les médias locaux. Lundi, le bureau du procureur de l'Etat de Veracruz a annoncé qu'une enquête avait été ouverte afin de déterminer comment ce cliché avait pu se retrouver dans la presse.

(joc)