Belgique

11 juin 2019 22:06; Act: 11.06.2019 22:16 Print

Sa partie de jambes en l'air tourne au drame...

Une dame de 62 ans se retourne aujourd'hui contre son amant, dans la région de Mons, pour une rencontre coquine qui s'était très mal terminée en 2012.

storybild

La partie de jambes en l'air avec son amant a tourné au drame pour une Belge de 62 ans. (Photo: dr)

Une faute?

Les faits datent de 2012, mais ils remontent à la surface sept ans plus tard en Belgique, car l'affaire est aujourd'hui portée devant la justice par «la victime». Le journal La DH nous apprend en effet, ce mardi, qu'une dame de 62 ans, Annick Vanderkel, et son mari ont porté plainte contre l'amant de celle-ci pour «coups et blessures involontaires» et «non-assistance à personne en danger».

Tout ce petit monde était en effet bien loin d'imaginer, à l'époque, que cette dame finirait paralysée et dans une chaise roulante après une partie de jambes en l'air avec son amant sur le capot d'une voiture. Très épris, les deux amants s'étaient donné rendez-vous à l'abri des regards sur le parking d'un golf réputé de la région de Mons en province de Hainaut. Et c'est à ce moment-là que celle qui aurait dû devenir échevine dans la commune de Jurbise a été victime d'une «chute dramatique».

Seconde chute aux urgences

Annick Vanderkel estime, selon La DH qu'elle aurait en effet pu échapper à son triste sort si elle avait pu bénéficier de soins appropriés plus rapidement. Victime de fortes douleurs à la jambe, elle aurait alors perdu un temps précieux en demandant à son amant «d'effacer toute trace de leur escapade» avant d'être emmenée à l'hôpital, bien plus tard, par un troisième intervenant.

La pauvre dame aurait même encore chuté lors de son arrivée aux urgences... Toujours est-il qu'aujourd'hui, Annick est paraplégique et que son mari se réjouit de voir l'amant de son épouse renvoyé devant la justice. Le jugement est attendu pour le mois de septembre 2019.

(fl/20 minutes)