Espagne

10 septembre 2019 17:03; Act: 10.09.2019 17:43 Print

Sans le savoir, une végane envoie 90 lapins à la mort

Une influenceuse a annoncé la semaine dernière avoir secouru 16 lapins dans une ferme en Catalogne. Mais elle a ainsi privé 90 petits de leur mère: ils ont dû être euthanasiés.

Sur ce sujet
Une faute?

Elle se fait appeler «Mythical Mia» et se présente sur Instagram comme une influenceuse et militante végane. Dimanche dernier, la Britannique a publié un post dans lequel elle revenait sur une opération de sauvetage qu'elle a menée dans une ferme à Osona, en Catalogne. Après avoir relâché 16 lapins dans la nature, la jeune femme et 14 autres activistes auraient été pris pour cible par un fermier «très agressif».

L'homme les aurait même poursuivis sur l'autoroute avant de les forcer à s'arrêter devant un barrage formé par d'autres véhicules. La police aurait fini par intervenir, mais après le départ des agents, le fermier aurait ouvert le feu sur la fenêtre de la voiture de Mythical Mia. «La fenêtre a explosé devant ma figure et je me suis retrouvée le visage en sang à cause des débris. Nous sommes actuellement à l’hôpital, nous irons ensuite au commissariat de police pour porter plainte», a-t-elle témoigné sur Instagram.

Stress, fausses couches, colonnes vertébrales brisées

Fière de son opération, la jeune femme a ajouté: «Je suis très heureuse d'avoir sauvé ces 16 vies du danger. Cela en valait la peine.» Le problème, c'est qu'en menant cette mission, la Britannique a condamné à mort près de 100 lapins. Selon «La Vanguardia», la plupart des animaux libérés par Mia venaient de mettre bas, et leur progéniture s'est donc retrouvée sans mère nourricière. Résultat: plus de 90 lapereaux ont dû être euthanasiés.

Selon le rapport d'un vétérinaire, en plus des 90 bébés condamnés, cinq autres lapines portantes sont mortes et d'autres ont subi des fractures à la colonne vertébrale. Par ailleurs, à cause du stress provoqué par l'opération de sauvetage, plusieurs femelles ont fait des fausses couches. Avant l'assaut des activistes, la ferme de Gurb comptait plus de 3000 lapins, dont 700 devaient mettre bas trois jours plus tard.

(joc)