Etats-Unis

08 janvier 2016 22:11; Act: 08.01.2016 22:11 Print

Ses amis n'auraient pas dû le lâcher après son divorce

Se sentant abandonné par quatre de ses anciens témoins de mariage alors qu'il était malheureux, un Américain a décidé de se venger. Il a fini en prison.

storybild

Le trentenaire a plaidé non coupable. Sa caution a été fixée à 2,1 millions de dollars. (Photo: Costa County Fire Protection District)

Une faute?

Joshua Van Buskirk, un Américain domicilié à Walnut Creek (Californie) a été arrêté après Noël pour avoir incendié les voitures et les maisons de quatre de ses anciens témoins de mariage. L'homme de 33 ans a expliqué aux autorités qu'il s'était senti abandonné par ses potes après une pénible séparation d'avec son épouse. «Ils n'ont même pas essayé de me contacter et ne se sont pas inquiétés. Ils ne m'ont pas souhaité un joyeux Thanksgiving, ni un joyeux Noël. Ils m'ont juste lâché», a-t-il expliqué, depuis la prison, au «Contra Costa Times». Après près de 4 années de mariage, la femme de Joshua a demandé le divorce en octobre dernier, et exigé une mesure d'éloignement.

L'Américaine a expliqué aux enquêteurs qu'au mois d'août, les médecins avaient découvert que son ex-époux souffrait de délire paranoïde. Le premier incendie criminel a été perpétré en octobre, peu après la demande de divorce. Joshua a mis le feu au camion d'un de ses anciens témoins de mariage. Le véhicule était garé sur un terrain de sport où lui et ses copains avaient l'habitude de jouer au softball. Le 23 décembre, la voiture d'un autre pote de Joshua a été incendiée, puis deux maisons ciblées par des cocktails Molotov à Noël. Deux jeunes enfants se trouvaient chez eux avec leur père à ce moment-là. «Papa, pourquoi est-ce qu'oncle Josh a voulu nous tuer?», a demandé l'un d'entre eux.

Sur les lieux de ses méfaits, l'homme a laissé un étrange assortiment d'objets composé de lubrifiant, de bouteilles de liqueur cassées, d'un collier pour chien, d'une douille de pistolet et de cartes à jouer avec le joker représenté. Chez le suspect, la police a retrouvé une liste de noms, dont certains étaient déjà tracés. Elle a également mis la main sur différents éléments pouvant être utilisés dans la fabrication d'explosifs. Accusé de pyromanie, de possession de cocktails Molotov et de maltraitance à enfants, Joshua Van Buskirk a plaidé non coupable. Il est actuellement incarcéré et sa caution fixée à 2,1 millions de dollars.

(joc)