Inde

22 août 2019 11:23; Act: 22.08.2019 11:55 Print

La police escalade le mur pour arrêter un ex-ministre

La police a escaladé les murs de la propriété de Palaniappan Chidambaram, ex-ministre des Finances et leader de l'opposition, afin de l'arrêter mercredi.

Une faute?

Un leader de l'opposition indienne, l'ancien ministre des Finances Palaniappan Chidambaram, a été arrêté mercredi à New Delhi pour corruption. Lors d'une spectaculaire opération, les agents fédéraux sont allés jusqu'à escalader les murs de sa propriété, a rapporté l'agence PTI.

Plus tôt dans la journée, le bureau central d'investigation (CBI) avait alerté les aéroports pour empêcher une fuite de Palaniappan Chidambaram, 73 ans, ministre des Finances de 2004 à 2008 puis de 2012 à 2014.

Palaniappan Chidambaram n'avait pas réussi à obtenir son maintien en liberté sous caution en début de semaine. Il s'est présenté au siège du Parti du Congrès mercredi pour proclamer son innocence. Lors d'une conférence de presse, il a qualifié ses accusateurs de «menteurs pathologiques».

Pots-de-vin et blanchiment d'argent

Alors qu'il rentrait en voiture dans le quartier chic de Jor Bagh, où il réside, il a été pris en chasse par une trentaine d'agents du CBI, qui ont fini par escalader les murs de sa propriété, a détaillé PTI.

Après l'arrestation de Palaniappan Chidambaram, des militants de son parti se sont rassemblés devant sa demeure pour manifester.

Palaniappan Chidambaram est accusé d'avoir touché des pots-de-vin et participé à des opérations de blanchiment d'argent dans une affaire mettant aussi en cause une entreprise d'information lorsqu'il était ministre des Finances. Il devait comparaître jeudi devant un tribunal spécial du CBI, a précisé PTI.

Le Parti du Congrès a dirigé l'Inde pendant plus de cinquante ans depuis son indépendance en 1947, mais a connu une chute spectaculaire de sa popularité pendant la dernière décennie. Il a cédé le pouvoir au Parti nationaliste hindou BJP de Narendra Modi lors des législatives de 2014 et a été pulvérisé aux élections du printemps de cette année. Il ne compte plus que 52 députés lors de cette législature.

(nxp/ats)