Renens (VD)

11 décembre 2011 11:33; Act: 12.12.2011 12:02 Print

Tentative de braquage au Coop Pronto

Un braquage à la gare remet la question de la sécurité sur le tapis. Presque tous les commerçants de la place ont été victimes de vols.

Une faute?

«A Renens, un incident comme celui-ci est normal.» Mehmet Senpalit, tenancier d’un café sur la place de la gare, commente ainsi le braquage avorté de samedi soir, à deux pas de son établissement. Vers 23h, une personne est entrée dans le Coop Pronto et a menacé un employé avec une arme de poing. Le vendeur a ensuite refusé d’obtempérer, et le voleur a pris la fuite les mains vides. Il n’a pas été retrouvé.

Ce genre de délit, les commerçants en voient régulièrement dans le coin. «On a fracturé deux fois mon magasin en cinq ans», raconte Minh Tung Pham. «La semaine dernière, on a arraché la bourse d’une de mes serveuses», renchérit Mehmet Senpalit, son voisin. Le Buffet Express, la boulangerie, le kiosque... Une demi-douzaine de commerces, dans un rayon de cent mètres, ont tous été victimes de vols ou d’effractions, certains durant les dernières semaines.

Pas de panique

Le chef de la police de l’Ouest lausannois, Fabio Botalli, refuse de céder à la panique: «Nous trouvions justement que la situation était relativement calme», répond-il. Pour le premier lieutenant, les infractions correspondent «logiquement à la moyenne pour une population de 65’000 habitants».


Les commerçants seront peut-être rassurés une fois les caméras de surveillance posées sur la place. Le Conseil communal a autorisé en juin dernier l’utilisation de la vidéosurveillance dans la ville, notamment à la gare.

(joe/ats)