Australie

08 mars 2019 12:32; Act: 08.03.2019 12:43 Print

Toute une ville pleure son croco adoré, tué par balles

Bismarck, un reptile de 80 ans très apprécié des habitants de Cardwell et des touristes, a été retrouvé mort. La communauté est effondrée.

Sur ce sujet
Une faute?

Une ville du nord de l'Australie pleure la mort de son crocodile bien-aimé. Le cadavre de Bismarck, 80 ans, a été retrouvé par un pêcheur à Cardwell, la semaine dernière. L'animal de 4,5 mètres, qui faisait le bonheur des visiteurs et des habitants, a été abattu d'une balle dans la tête. «Hé bien Cardwell, dis au revoir à l'une de tes plus grandes attractions touristiques. Ce croco n'a jamais été une menace pour les humains», déplore Ryan Moody dans une vidéo réalisée juste après sa triste découverte.

Le pêcheur craint désormais qu'un crocodile plus agressif ne profite de l'occasion pour s'emparer du territoire de Bismarck. Le pêcheur adresse ensuite un mot, indirectement, à l'auteur de ce crime: «Je me demande si ça lui plairait que je m'acharne sur sa tête pendant une heure avec mes poings. Probablement pas», peste-t-il, visiblement atterré. Selon ABC, une journée d'hommage et une cérémonie publique seront organisées pour dire adieu au reptile.

«Nous considérions Bismarck comme un membre de notre communauté, c'était une âme si douce, du moins en tant que crocodile», a réagi Thea Ormonde, une habitante. Petite, l'Australienne allait souvent observer le crocodile avec son père. C'est dire si sa disparition lui fait de la peine: «Nous voulons honorer ce gentil géant, parce qu'il n'a jamais posé de problème à personne. Il était l'un des nôtres.» La police et le département de l'Environnement du Queensland ont ouvert une enquête.

(joc)